Libération de la famille Moulin-Fournier : "La vie doit reprendre comme avant"

Libération de la famille Moulin-Fournier : "La vie doit reprendre comme avant"
Capture d'image France 2

Les sept membres de la famille originaire du Beaujolais, trois adultes et quatre enfants âgés de 5 à 12 ans, sont rentrés en France samedi matin très tôt.

Accueillis par leurs proches et par François Hollande à l'aéroport d'Orly, ils ont ensuite pris la direction d'un hôtel parisien pour des retrouvailles plus intimes mais aussi pour se reposer après deux mois de détention. Tous ont passé des examens médicaux dans un hôpital de la capitale.

Tanguy Moulin-Fournier, son épouse Albane ainsi que Cyril le frère de ce dernier ont tout de même pris le temps de venir raconter leur détention sur le plateau du journal de France 2. "On ne réalisé pas vraiment ce qu'il se passe (...) C'est intense autour de nous", a d'abord déclaré la mère de famille. Son mari s'est plus longuement étendu sur leurs conditions de vie durant les deux derniers mois. Il a notamment expliqué devoir "négocier" avec les ravisseurs pour obtenir de l'eau. Albane Moulin-Fournier a également évoqué ses enfants. "Les enfants vont très bien, ils ont très bien résisté, ils n'ont pas pleuré, pas fait de cauchemars (...). Ils étaient des enfants, qui jouent avec ce qu'ils trouvent, des morceaux de bois, des boîtes de sardines vides...". Toute la famille aspire maintenant à tourner la page. "La vie doit reprendre comme avant".
Les trois adultes ont également eu une pensée pour les otages français encore détenus dans le monde.

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.