OL-PSG : la 3e place se fragilise après la défaite face au nouveau champion de France (0-1) - VIDEO

OL-PSG : la 3e place se fragilise après la défaite face au nouveau champion de France (0-1) - VIDEO
Paris a fêté son titre à Gerland - LyonMag

Dimanche soir, l'Olympique Lyonnais s'est incliné 0-1 sur sa pelouse face au Paris-Saint-Germain.

Jouer en clôture de la 36e journée permettait à Rémi Garde de connaître les véritables enjeux de cet affrontement avec Paris. Nice et Saint-Etienne défaits ce week-end, l'occasion de s'assurer l'Europe en battant les Franciliens était à porté de main. Mais pour cela, il fallait battre la meilleure équipe du championnat, même amoindrie par plusieurs suspensions.
Pour le match de dimanche, Rémi Garde décida de se passer de Malbranque, suppléé par Mvuemba et surtout de Lisandro, remplacé par Gomis, double buteur le week-end dernier. Les joueurs lyonnais étrennaient également leur nouveau maillot pour la saison prochaine. Mais le scapulaire ne portera finalement pas chance aux locaux...

La première mi-temps aura de quoi ravir un Gerland bondé et gonflé à bloc. L'ambiance fut bien plus importante que celle du derby, et pour cause, les actions se sont enchaînées des deux côtés. Dans le camp lyonnais, celui qui se mit le plus en évidence, c'est Clément Grenier, comme souvent ces dernières semaines. Le jeune milieu met toujours son équipe dans le bon sens, distille de belles transversales, notamment à Gueida Fofana et Yassine Benzia, un côté droit qui va asphyxier Paris durant les 15 premières minutes.
Après quelques bonnes occasions de Gomis et Benzia, le club de la capitale va sortir de sa torpeur. Blaise Matuidi, transparent jusque-là, va reprendre la main au milieu et Zlatan Ibrahimovic, trop esseulé, va semer la panique dans la défense de l'OL à chaque fois qu'il hérite du ballon. Il faudra un bon Lopes et un excellent Koné pour garder les cages lyonnaises inviolées en première période. Et si Bafé Gomis vendange encore quelques occasions, oubliant honteusement de servir Gourcuff, c'est bien sur un score nul et vierge que les deux équipes rejoignent les vestiaires.

En seconde période, Paris allait rapidement prendre l'ascendant en ouvrant le score à la 53e minute. Jérémy Ménez, longtemps raillé par les Bad Gones, trompe Lopes d'une frappe à ras de terre. Mathématiquement, Paris est alors champion et va tout faire pour garder la maîtrise de la rencontre.
L'entraîneur lyonnais proposera alors un réaménagement de son équipe en faisant rentrer en jeu Lisandro Lopez à la place d'Arnold Mvuemba, pourtant bien plus incisif que Maxime Gonalons (65e). Dix minutes plus tard, sans que l'OL n'ai pu prendre le jeu à son compte, Rémi Garde fait sortir Yassine Benzia pour Anthony Martial. Dernier changement côté lyonnais, il intervient à la 82e minute. Le jeune Fares Bahlouli remplace Bafé Gomis, resté muet ce dimanche.
Parfaitement regroupés, les Parisiens allaient tranquillement tenir leur maigre avantage.

L'arbitre de la rencontre sifflera finalement la fin du match et c'est toute une ville qui exulta. Paris attendait ça depuis 1994, le titre de champion de France leur était logiquement décerné.
Avec cette défaite, Lyon garde seulement trois points d'avance sur l'OGN Nice et quatre sur Saint-Etienne. La ligue des Champions est donc tout sauf acquise pour l'équipe de Rémi Garde. Faux-pas interdits, surtout samedi prochain puisque l'OL se rendra à Nice. Le vainqueur de la rencontre prendra une véritable option sur la plus prestigieuse des coupes européennes.

4 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
bins le 13/05/2013 à 08:21
Lyonel a écrit le 13/05/2013 à 08h01

Quand je vois les remplacements lyonnais je me dis qu'une époque est définitivement tournée ....

Bravo au QSG qui va régner pendant longtemps ... Nous, nous sommes devenus un petit club.

Ça va être chaud pour la troisième place .... Lille et Nice sont chauds !

Non,

Car si un Émir du Quatar achète le club Lyon sera un jour peut être champion d'Europe.
Dans se bas monde, on achète tous avec du FRIC.

Signaler Répondre

avatar
bouf le 13/05/2013 à 08:09

En tant que supporter rennais, je vous rassure, 3 points et beaucoup de buts seront offerts à l'OL à la dernière journée, ce qui suffira même en cas de défaite à Nice !

Signaler Répondre

avatar
Lyonel le 13/05/2013 à 08:01

Quand je vois les remplacements lyonnais je me dis qu'une époque est définitivement tournée ....

Bravo au QSG qui va régner pendant longtemps ... Nous, nous sommes devenus un petit club.

Ça va être chaud pour la troisième place .... Lille et Nice sont chauds !

Signaler Répondre

avatar
dwade le 12/05/2013 à 23:34

GONALONS encore unepasse décisif !!!! il faut vite le vendre celui la car c'est une cata

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.