Rhône : un médecin aurait giflé une petite fille de sept ans

Rhône : un médecin aurait giflé une petite fille de sept ans

C'est une affaire que révèle Le Progrès samedi matin. Alors qu'un couple du Beaujolais avait pris rendez-vous chez le médecin pour leurs deux enfants, ils ont eu la désagréable surprise d'apprendre par leur petite fille de sept ans que le médecin en question lui avait donné plusieurs gifles durant l'examen. Il était 20 heures quand le médecin aurait perdu son sang-froid alors qu'elle voulait faire un prélèvement de gorge à la fillette. La mère de famille se trouvait alors dans la salle d'attente. Ce n'est que dans la voiture que la petite fille aurait fait cette révélation. Les parents ont donc décidé de porter plainte après constatation des blessures (48 heures d'ITT). Le médecin a reconnu les faits et devrait être convoqué par le procureur de la République en janvier prochain.

13 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
aegir le 03/06/2013 à 22:41
FANDOR a écrit le 03/06/2013 à 20h09

Nous soutiendrons notre médecin de famille jusqu'au bout. A ce propos, une pétition circule en soutien au docteur. Sans pour autant nier la responsabilité de son geste, nous déplorons l'ampleur prise par cette affaire. Il est clair qu'en portant plainte, cette famille n'espère rien d'autre que de l'argent, c'est honteux !

C'est bien connu qu'en France, les parties civiles gagnent de l'argent...

Faudrait arrêter de regarder des séries américaines des fois...

Signaler Répondre

avatar
UnLyonnais le 03/06/2013 à 22:10

Je ne connais ni les plaignants ni le médecin visé par la plainte mais je peux comprendre que les parents ne souhaitent pas laisser passer ça sans réagir...
Avertir le Conseil des Médecins oui mais aller déposer une plainte me parait disproportionné.
Soutien à ce médecin probablement surmené (ça ne l'excuse pas mais ça peut expliquer son geste), je pense que ça lui servira de "leçon" tout en espérant qu'il relativise un peu la situation. Et soutien à cette petite fille qui gardera surement un mauvais souvenir des médecins et qui n'aurai jamais du vivre ça.

Signaler Répondre

avatar
FANDOR le 03/06/2013 à 20:09

Nous soutiendrons notre médecin de famille jusqu'au bout. A ce propos, une pétition circule en soutien au docteur. Sans pour autant nier la responsabilité de son geste, nous déplorons l'ampleur prise par cette affaire. Il est clair qu'en portant plainte, cette famille n'espère rien d'autre que de l'argent, c'est honteux !

Signaler Répondre

avatar
aegir le 25/05/2013 à 19:30
Barbeuk a écrit le 25/05/2013 à 18h07

Qui c'est surprenant (bien que le geste soit totalement inadmissible !), cependant, l'ITT est avant tout un indicateur juridique permettant de constater la gravité des faits.

Par contre, ne t’inquiètes pas que si tu te fait agresser dans la rue tu n'en aura pas autant ... ben oui, il ne fraudait surtout pas punir la fine fleur de la jeunesse Française que nos politiques essaient tant bien que mal de protéger ...

Non mais faut arrêter de délirer. Sur le fond de votre message je n'ai pas d'opinion. Mais il faut savoir qu'en dessous de 8 jours d'ITT on n'est pas dans le délit, mais dans la contravention.

Donc là, 2 jours d'ITT, c'est de la contravention au tribunal de police. Le pire qu'il puisse arriver, c'est un rappel à la Loi.

Sauf si le monsieur est un récidiviste de violences, là effectivement cela pourrait aller plus loin.

Mais bon faut remettre les choses à leurs places ; un médecin qui frappe un enfant en consultation, c'est inadmissible. 48h d'ITT, on est dans la contravention, s'il n' a pas d'antécédent ça va être un rappel à la Loi, s'il y a partie civile ça va être du 100€ à tout casser.

On n'est pas au USA ; on est en France. Et en France, la justice n'est pas là pour indemniser les victimes, mais pour protéger la société. Donc faut arrêter avec le délire "c'est des parents qui veulent se faire du fric". Non, ils ne se feront pas de fric, même si le médecin est condamné.

Signaler Répondre

avatar
anticon² le 25/05/2013 à 19:06
anticon a écrit le 25/05/2013 à 18h52

les parents vont arrondir leur fin de mois en se portant partie civile...

C'est devenu un sport national ! porter plainte contre n'importe qu'elle profession/institution pour espérer au final ... des sous !

Signaler Répondre

avatar
anticon le 25/05/2013 à 18:52

les parents vont arrondir leur fin de mois en se portant partie civile...

Signaler Répondre

avatar
Barbeuk le 25/05/2013 à 18:07
Moussy a écrit le 25/05/2013 à 13h34

Blessures par gifle ? Il lui a décollé la tête ? soyons sérieux... 48h d'ITT sûrement prescrites par le médecin de famille et non l'UMJ...

Qui c'est surprenant (bien que le geste soit totalement inadmissible !), cependant, l'ITT est avant tout un indicateur juridique permettant de constater la gravité des faits.

Par contre, ne t’inquiètes pas que si tu te fait agresser dans la rue tu n'en aura pas autant ... ben oui, il ne fraudait surtout pas punir la fine fleur de la jeunesse Française que nos politiques essaient tant bien que mal de protéger ...

Signaler Répondre

avatar
voireuil le 25/05/2013 à 14:33

C'est une femme semble-t-il! Les éclipses de Lune ont une influence sur les filles...non?

Donc, rien d'étonnant!

Mais bon, c'est la parité! Hein!

Signaler Répondre

avatar
aegir le 25/05/2013 à 14:15
Moussy a écrit le 25/05/2013 à 13h34

Blessures par gifle ? Il lui a décollé la tête ? soyons sérieux... 48h d'ITT sûrement prescrites par le médecin de famille et non l'UMJ...

L'ITT n'est pas prescrite, elle est constatée.

Ne pas confondre l'ITT avec l'ITP (incapacité temporaire de travail
professionnelle ).

Je le répète, parce qu'il y en a qui ont manifestement du mal à comprendre, l'ITT est une notion juridique dans le code pénal qui sert à mesurer la gravité d'un acte de violence. Cela n'a rien à voir avec des arrêts de travail.

Signaler Répondre

avatar
Moussy le 25/05/2013 à 13:34

Blessures par gifle ? Il lui a décollé la tête ? soyons sérieux... 48h d'ITT sûrement prescrites par le médecin de famille et non l'UMJ...

Signaler Répondre

avatar
hugo le 25/05/2013 à 13:10

bonjour je connais de tres pres l affaire ca ne merite pas detre connue des jounalistes

Signaler Répondre

avatar
aegir le 25/05/2013 à 12:35

Il faut voir l'ITT comme un terme juridique. Dans le code pénal, la gravité du délit de violence dépend de l'ITT constatée.

Signaler Répondre

avatar
st32 le 25/05/2013 à 11:05

C'est triste mais 48h ITT pour une fille de 7 ans ?

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.