Primaire UMP à Lyon, Myriam Pleynard: "Je peux battre Collomb parce que je suis son opposée"

Primaire UMP à Lyon, Myriam Pleynard: "Je peux battre Collomb parce que je suis son opposée"
Myriam Pleynard - LyonMag

Ça Jazz à Lyon, proposée en partenariat avec LyonMag.com, reçoit cette semaine les cinq candidats à la primaire UMP de Lyon. Ce vendredi, Myriam Pleynard est l’invitée de l'émission.

LM : C’est ce dimanche que les Lyonnais sont appelés à désigner le leader de l’UMP pour les Municipales de l’an prochain. Vous êtes la candidate surprise de cette primaire, vous n’avez pas d’expérience politique, vous avez rejoint l’UMP récemment, quelle est votre rôle dans cette élection ? "Mon rôle c’est d’incarner un renouveau politique. Je ne suis pas une professionnelle de la politique, c'est-à-dire que je n’ai jamais exercé de mandat politique, mais néanmoins je suis particulièrement compétente."

LM : Il peut y avoir des doutes sur vos capacités à mener l’UMP, cette grosse machine, contre le maire sortant Gérard Collomb…
"Cette grosse machine, il faut déjà la rénover de l’intérieur. Pour gagner face à Gérard Collomb il faut proposer son exact opposé et je suis cette candidate qui pourra le battre car je m’inscris dans sa complète différenciation."

LM : Qu’est-ce qui vous donne aujourd’hui cette conviction ?
"Deux points. D’abord un contexte de défiance politique inouï au niveau des adhérents qui ont été attirés par les sirènes du Front National. Et puis ce que nous devons incarner face à Gérard Collomb. On critique beaucoup sa gouvernance, ce qu’il est, ce qu’il fait, et bien je suis tout le contraire, je suis cohérente."

LM : Pour quelles raisons pensez-vous que vos quatre adversaires, qui ont l’expérience des joutes électorales, ne sont pas les mieux placés ?
"Je pense que parmi les cinq candidats je suis celle qui incarne un nouveau mouvement, qui pourra tenir l’opposition face à Gérard Collomb."

LM : Lors des débats télévisés, vous vous êtes montrée très offensive dans vos propos, en allant même peut-être au-delà du pacte de non-agression. C’était une volonté de votre part de "secouer le cocotier" ?
"Ma volonté est uniquement d’incarner la voix de la contestation qui s’élève de nos concitoyens."

LM : Mais comment vous jugez l’attitude des autres candidats à votre égard ?
"Je ne crois pas que ce soit de la méchanceté. C’est simplement le fait que justement je bouscule les lignes classiques de la politique et telle est mon intention. Et je me rends compte que ça fonctionne très bien."

LM : Pour une élection comme les Municipales, l’image d’un candidat c’est très important. Est-ce qu’aujourd’hui les Lyonnais vous connaissent ?
"Au mois de mars il y a eu un sondage commandé par l’UMP et c’est extraordinaire, si les Lyonnais ne me connaissaient pas beaucoup, les intentions de vote me mettaient quasiment à jeu égal avec mes compétiteurs alors que je n’avais qu’un mois d’entrée dans la scène politique lyonnaise."

LM : Comment vous l’expliquez ?
"Quand on ne connait pas un candidat et qu’on est prêt à voter pour lui, ça veut dire qu’on est dans la défiance politique complète et ça va bien au-delà de l’étiquette UMP. Moi ça ne m’est jamais arrivée de voter pour un candidat que je ne connaissais pas. Donc là, je me dis qu’il y a quelque chose qui ne va pas et ça correlle avec tout ce que j’ai entendu comme revendications lors des rencontres que j’ai eu avec les Lyonnais."

LM : Alors qu’elle image souhaitez-vous renvoyer aux Lyonnais ?
"L’image du renouveau. L’image d’une personne qui incarne la confiance que tout élu se doit de donner. Et je fais vraiment partie d’un nouveau mouvement dans lequel je souhaiterais d’ailleurs entrainer toute la jeunesse militante."

LM : Vous êtes pour l’intégration des Roms dans la population, vous êtes aussi pour 60% de néophytes dans vos listes, où est-ce que vous vous placez sur l’échiquier politique ?
"Quand je suis à droite on me dit que je suis à gauche de la droite. Et quand je suis à gauche, parce que j’ai été au PS en 2009 uniquement et cela a été très contraint, on me disait que j’étais à la droite de la gauche. Donc vous comprenez géométriquement que je suis au centre."

LM : Quand vous faites le diagnostique, quelle est, selon vous, la préoccupation principale des Lyonnais aujourd’hui ?
"C’est leur vie quotidienne. Ils veulent être mieux servis, ils veulent un cadre de vie apaisé, ils veulent du dialogue permanent avec leurs élus et ils veulent vraiment qu’on travaille pour eux au quotidien. Qu’on sorte d’un jeu de dupes, c'est-à-dire que les promesses soient tenues après les élections."

LM : Dans un an vous arrivez à l’Hôtel de Ville, quelle est votre première mesure ?
"J’institue un parlement citoyen. Il s’agit d’aller au-delà de simplement donner la parole aux citoyens, moi je leurs donne du pouvoir. Et plus particulièrement un contre-pouvoir, c'est-à-dire leur donner la possibilité de participer en amont aux décisions qui vont intéresser leur vie quotidienne. Et puis je travaille à l’établissement du budget municipale 2014 avec priorité aux dépenses de fonctionnement pour le développement des crèches, pour l’amélioration des moyens humains dans les écoles. Tout ce qui va permettre de mieux servir les Lyonnais dans leur quotidien."

LM : Comment vous qualifiez votre programme, votre vision de la ville, par rapport à ceux de vos concurrents ?
"Très pragmatique et adapté aux attentes de nos concitoyens."

LM : Et si dimanche vous êtes éliminée de cette primaire, est-ce que vous allez vous investir dans la campagne du vainqueur ?
"Dans l’hypothèse où ce serait le cas, ce qui est peu probable aujourd’hui, j’adhère à la charte des primaires donc je me rangerai derrière celui ou celle qui aura été désigné. Mais aujourd’hui personne ne sait ce qu’il en sera dimanche."

LM : Il y a un candidat dont vous vous sentez plus proche ?
"Aujourd’hui j’ai du mal à répondre à cette question. On verra par la suite. Je crois que les gens se révèlent au fur et à mesure qu’on se rapproche de l’échéance de dimanche. Je prendrai une décision en fonction des circonstances, mais pour l’instant absolument rien n’est joué, c’est important de le préciser."

12 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Ceux qui ont dit NON et les autres.... le 01/06/2013 à 14:40

En Marche Pour l'Enfance (relais de la Manif Pour Tous à Lyon) a envoyé un Communiqué pour dire qui est qui dans ces Primaires!

Source : http://larealiteenface.overblog.com/primaires-ump-à-lyon-en-marche-pour-l-enfance-la-manif-pour-tous-informe-les-électeurs

Il est normal que ceux qui ont soutenu assidument la Manif Pour Tous et se sont opposés à la Loi Taubira en tirent les bénéfices!

Signaler Répondre

avatar
Jonathan le 01/06/2013 à 14:20
Plumard a écrit le 31/05/2013 à 15h58

Au fait, quand est ce qu'il est invalidé Fenech pour avoir dépassé le plafond de 3000 euros par candidat ?
Une soirée à l'Aperiklub, rien que ça, ca explose le plafond.
Personne n'en parle ? Chez les candidats ? Les journalistes ?

Nous sommes dans nos frais concernant cette campagne et nous respecterons les critères fixées.Il suffit d'être malin et de savoir négocier. La soirée à l'Apériklub ne nous a presque rien coûté.
De toute manière,on voit bien que Georges Fénech dérange car il trouble l'ordre établi.Tant mieux car on a besoin de renouveau à Lyon.

Signaler Répondre

avatar
Nounou69 le 01/06/2013 à 13:53
Nounou69 a écrit le 01/06/2013 à 11h50

Je comprends que mon post dérange votre conscience politique.

Titre du post:Privée de travail pour délit de conscience professionnelle...
Mesdames , Messieurs,
J’ai exercé pendant 20 ans le métier d’Assistante Maternelle Agréée. ..........

Signaler Répondre

avatar
Lisa le 01/06/2013 à 13:07
le gaulois est de retour a écrit le 31/05/2013 à 09h51

La moquette Myriam c edt fait pour marcher dessus pas pour fumer.

Vous avez mal dormi, vous avez du cholestérol, vous n'en pouvez plus ? Oxygénisez-vous, ça ira mieux le gaulois sorti doù 'on ne sait où c'est peut être sur vous que l'on devrait marcher et s'essuyer aussi !!!!! JALOUX.

Signaler Répondre

avatar
Hervé le 01/06/2013 à 13:05

Myriam foncez on est avec vous. Tous ceux qui vous méprisent ont peur de vous, sinon ils se taieraient. Aux urnes citoyens !

Signaler Répondre

avatar
Nounou69 le 01/06/2013 à 11:50

Je comprends que mon post dérange votre conscience politique.

Signaler Répondre

avatar
Nounou69 le 01/06/2013 à 04:41
Plumard a écrit le 31/05/2013 à 15h57

Myriam Pleynard a du courage.
Elle est méprisée par Havard.
Insultée par Fenech.
Dédaignée par Berra.
Seul Hamelin semble la respecter.

Je vous approuve à 100% mais le mieux , serait de voter blanc en 2014. Pas de partis politiques mais comme candidat, un responsable élu par des collectifs associatifs de chaque arrondissement avec pour mission de parler de la vie lyonnaise au quotidien.
- Sécurité/ Propreté
- Petite Enfance / Education
- Civisme et droit du Citoyen

En dépit des critiques que l'on peut faire à Mr PERBEN, j'ai assisté à un spectacle moins désolant en 2008.
Mais je demeure convaincu que tous nos problèmes viennent du pouvoir de partis politiques et que tant que les Français(e)s ne s'émanciperont de cette tutelle, notre société se dégradera
Prenons nos responsabilités! Nounou69

http://blogs.mediapart.fr/blog/free69

Signaler Répondre

avatar
bouzin le 31/05/2013 à 16:06

PLEYNARD PLEURNICHARD ou le cheval de TROIE deCollomb

Signaler Répondre

avatar
Plumard le 31/05/2013 à 15:58

Au fait, quand est ce qu'il est invalidé Fenech pour avoir dépassé le plafond de 3000 euros par candidat ?
Une soirée à l'Aperiklub, rien que ça, ca explose le plafond.
Personne n'en parle ? Chez les candidats ? Les journalistes ?

Signaler Répondre

avatar
Plumard le 31/05/2013 à 15:57

Myriam Pleynard a du courage.
Elle est méprisée par Havard.
Insultée par Fenech.
Dédaignée par Berra.
Seul Hamelin semble la respecter.

Signaler Répondre

avatar
le gaulois est de retour le 31/05/2013 à 09:51

La moquette Myriam c edt fait pour marcher dessus pas pour fumer.

Signaler Répondre

avatar
Littlelenine le 31/05/2013 à 09:19

La gauche de la gauche qui détestent Collomb,voterait (vote révolutionaire)au second tour pour PLEYNARD
Un autre candidat UMP cela serait l'abstention ou pire le vote Collomb

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.