Municipales à Lyon : Pleynard s’est abstenue dimanche dernier (et pour le reste, on n’a rien compris)

Municipales à Lyon : Pleynard s’est abstenue dimanche dernier (et pour le reste, on n’a rien compris)
Myriam Pleynard - LyonMag

Volontairement laissée de côté après la primaire de l’UMP, Myriam
Pleynard a tenté à plusieurs reprises de refaire irruption dans la
campagne.

Avant le premier tour, elle avait sollicité une entrevue avec Gérard Collomb car, persuadée qu’il allait gagner, la juriste pensait pouvoir "le faire progresser sur le terrain des nouvelles pratiques (gouvernance de la ville, éthique de gestion, rénovation du mandat local)".

A deux jours du premier tour, Myriam Pleynard a décidé de donner de ses nouvelles. Dans un communiqué, elle nous apprend que Gérard Collomb n’a pas donné suite à ses demandes. "Citoyenne lyonnaise, prête à voter, il était légitime pour moi de solliciter un éclairage auprès de l'édile. Sans surprise, je suis restée sur ma faim. Est-ce l'expression d'un mépris citoyen ? Je ne sais pas", explique-t-elle, en annonçant ensuite s’être abstenue dimanche dernier.

Le reste du communiqué est très fouilli, on comprend vaguement que Myriam Pleynard veut jouer un rôle jusqu’aux prochaines municipales. Ci-joint, la suite de ses écrits :
"Finalement, le seul candidat à avoir évoqué le mot gouvernance, après m'avoir accordée deux entrevues, est Michel HAVARD. Son écoute prouve, a minima, qu'il est prêt pour un grand pas vers plus de démocratie locale. Mais, de quelle gouvernance parle-t-on ? La question de la gouvernance citoyenne, partagée, au niveau décisionnel, remonte à la surface comme la clé de voûte d'un new-deal politique lyonnais. Les questions sont de savoir ensuite où est-ce que l'on met la représentation citoyenne et quel poids on lui concède ?
De deux choses l'une. Soit on la cantonne en bas et rien ne change pour un new-deal politique, soit on lui laisse une place en haut c'est-à-dire en l'associant à la prise de décision locale. Plus précisément, je milite pour une représentation citoyenne dépoussiérée, directe et permanente à Lyon, envisageable dans le cadre d'une dyarchie institutionnelle, expérimentale, avec pouvoir consultatif pour avis et d'initiative locale, au niveau de chaque arrondissement ainsi que du Conseil municipal de Lyon. Il est très difficile à Lyon d'enfiler ses habits de citoyen "éclairé" pour glisser un bulletin de vote dans l'urne. Marketing politique, grandes promesses élaborées sans concertation citoyens-élus montrent leurs limites. Un programme ne se décrète pas face à une masse d’électeurs à mobiliser, voire re-mobiliser. La confiance et l'envie citoyenne se cultivent. Il faut remettre du sens et de la motivation au vote, changer véritablement, profondément le quotidien de chacun(e), en innovant au delà du tronc commun. L'intérêt public n'est tout de même pas un vain mot ? L'abstention devenue si populaire résonne comme l'annonce d'une mutation vers des solutions alternatives citoyennes en attente de plus d'éthique et de nouvelles pratiques. Il n'y a rien de nouveau dans ce vouloir collectif. On en revient à la source, au berceau de la démocratie en laquelle nous devons absolument croire. Malade, la démocratie dégénère en dictature, nous a averti Aristote. S'il doit y avoir échec dimanche soir, il faudra l'attribuer au paradoxe de la doxa. Tout le monde veut du changement à Lyon mais personne ne le provoque véritablement, au-delà de tous engagements politiques. J'en serais très affectée mais motivée pour co-construire jusqu'en 2020 ce que la résignation ou la perte de confiance en politique commandent désormais à Lyon."

3 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Lisa le 31/03/2014 à 09:31

Madame, c'est bien finalement d'avoir été mise de côté par HARVARD pouyr pas subir l'image de "perdante" Gros ++ on compte sur vous pour la suite réfléchissez-y n'abandonnez rien vous nous changez des classiques calciques on a pris une énorme grosse claque vous avez dit des choses très vraies mais ils sont sourdingues:-I avec vous peut-être qu'on se recroisera à l'IEP!

Signaler Répondre

avatar
anselmo le 28/03/2014 à 17:40

PLEYNARD? VOUS AVEZ DIT PLEYNARD?????

Signaler Répondre

avatar
Laurent&Lisa; le 28/03/2014 à 14:45

Pas mal du tout ! Intéressant. Suivrais bien... C'est vrai il va falloir voter dimanche, sans doute pour le plus démocratique, à défaut de rien. C'est déjà ça!!!!

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.