Mort suspecte dans l'Ain : l'ancien compagnon de la victime passe aux aveux

Mort suspecte dans l'Ain : l'ancien compagnon de la victime passe aux aveux

Son corps avait été trouvé sans vie le 1er avril dernier dans sa chambre à Saint-André-de-Bagé dans l'Ain. Son ancien compagnon et père de sa fille, avait prévenu les secours. Selon le médecin légiste la jeune femme de 29 ans avait été étranglée ou étouffée. Vu les circonstances du décès, une enquête pour "homicide volontaire" avait alors été ouverte. Les enquêteurs s'étaient d'abord tournés vers la piste d'un rodeur, le meurtre ayant eu lieu au milieu de la nuit et la chambre de la victime avait été fouillée. Mais cette piste n'aurait apparemment pas porté ses fruits puisque selon le Progrès, depuis quelques temps l'étau s'était resserré autour de son ancien compagnon. La nuit du crime, il participait à l'anniversaire d'un ami. Mais la police aurait réussi à rassembler divers témoignages semblant l'accuser. En début de semaine il serait passé aux aveux, reconnaissant le meurtre. L'homme, un agent de sécurité a été placé en garde-à-vue, ainsi que son frère qui l'aurait aidé. Tous deux ont été mis en examen, puis écroués.

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.