Incidents lors du derby : un match de sursis pour l'OL

Incidents lors du derby : un match de sursis pour l'OL
LyonMag.com

La commission de discipline de la ligue a été dure.

Elle s’est penchée jeudi sur les incidents lors du derby Lyon – Saint-Etienne qui s’était déroulé le 28 avril dernier au stade de Gerland. Près de 1000 policiers, gendarmes et stadiers étaient mobilisés ce jour-là.

La rencontre avait toutefois  été marquée par des incidents à l’extérieur et à l’intérieur de l’enceinte sportive. Durant le match notamment, des supporters stéphanois avaient fait usage de fumigènes entraînant la suspension du jeu pendant quelques minutes.

Dans un communiqué, la Ligue de Football Professionnel explique que certains de ces objets avaient été "jetés de tribune à tribune avec mise en danger de l’intégrité physique des spectateurs".

Conséquences : l’ASSE a été condamné à un match à huis clos ferme. La sanction pourrait s’appliquer au cours de la deuxième journée du championnat la saison prochaine face au promu Guingamp. Quant à l’OL, le club a également écopé d’une sanction dans cette affaire "au vu de la gravité des faits", à savoir un match à huis clos avec sursis.

A noter que le prochain derby entre l’OL et l’ASSE se tiendra le 10 novembre prochain dans le cadre de la 13e journée de Ligue 1. Il se jouera au stade Geoffroy-Guichard.

3 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Lyon le 14/06/2013 à 13:14
spendose a écrit le 14/06/2013 à 13h02

Tu devais sans doute y être à la guerre Hooligones!
Tu m'as l'air d’être pas bien fin...

Vu ta réponse, Hooligones pourra désormais ajouter aussi, ni par la qualité grammaticale.

Signaler Répondre

avatar
spendose le 14/06/2013 à 13:02

Tu devais sans doute y être à la guerre Hooligones!
Tu m'as l'air d’être pas bien fin...

Signaler Répondre

avatar
Hooligones le 14/06/2013 à 09:49

Il n'y a bien que comme cela que les stéphanois peuvent se faire remarquer.
Ce n'est ni par leur palmarès des ces 30 dernières années, ni par la splendeur architecturale de la ville, ni par leurs actes de résistance pendant la guerre, ni par tout ce qui les rend jaloux de Lyon qu'ils pourraient se faire remarquer...
CQFD !

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.