Produit d'activité en baisse de 9,8 millions d'euros pour l'OL

Produit d'activité en baisse de 9,8 millions d'euros pour l'OL
Les sous, problème numéro un en ce moment pour JMA - Lyonmag

Le produit d'activité de l'Olympique Lyonnais s'est monté à 137,3 millions d'euros pour l'exercice 2012-2013 clôt au 30 juin selon un communiqué publié par OL Groupe soit une baisse de 9,8 millions par rapport à l'an dernier à la même époque (-6,7%).

Toujours selon le club, le résultat (avant impôt) qui sera publié à l'automne devrait afficher une perte de 19 millions d'euros contre 36,6 millions l'an dernier soit une amélioration de 18 millions.
Pour parvenir à contenir la baisse à 9,8 millions, l'OL a affiché une croissance de 15,8 % lors du 4e trimestre par rapport au 4e trimestre 2012 grâce aux cessions de Lovren et Martial.
Sur l'ensemble de l'exercice, la billetterie est en baisse de 30,5% avec une moyenne de 32.086. L'absence en Ligue des Champions a évidemment eu un impact défavorable.
Le partenariat-publicité est aussi en recul de 12,7 % tout comme les droits TV et marketing (-28,5%) également en raison de l'absence en Champion's league (les recettes de 7 millions pour l'Europa league ne compensent pas celles de la C1 en 2011-2012 pour 23 millions).
Bien sûr, l'objectif de réduction de la masse salariale avec les départs de joueurs bénéficiant de contrats importants tout en continuant à promouvoir les jeunes de l'Académie, engagé depuis deux ans, a permis d'attténuer la baisse. Le retour à l'équilibre d'exploitation est espéré à la fin de l'exercice 2013-2014 au cours duquel le club attend le début des travaux du Stade des Lumières.

X
11 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
UNE PAILLE le 25/07/2013 à 15:40
minable a écrit le 25/07/2013 à 11h14

Et les benefs des10 dernières années avant ces 4 années!!!!
Là silence radio, voilà pourquoi l ne faut pas te croire

il ne fut pas me croire ?

d'autres se chargent de le faire :

Qui soldera l'ardoise du stade ? NOUS.
L'OL a perdu 19 millions d'euros pour l'exercice 2012-2013
>>>leprogres.fr
>>>lyonmag.com
>>>foot01.com
C'est au cours de l'année 2009/2010 que le groupe OL, tiré par le bas par sa filiale sportive (SASP Olympique Lyonnais), a vu se dégrader sa santé financière de façon vertigineuse. Le tournant s’est situé en juillet et août 2009 avec l’achat par la SASP Olympique Lyonnais de 4 joueurs (Lissandro, Bastos, Cissokho et Gomis) pour plus de 70 millions d’euros avec des contrats de longue durée (4 ou 5 ans) et des salaires très élevés. Alors que la bonne gestion et la puissance financière du groupe OL étaient montrés en exemple en France jusqu’en 2009, les pertes de 35 millions engendrée en 2009/2010 et celles de 28 millions enregistrée en 2010/2011et en 2011/2012, sont de loin les plus fortes de tous les clubs français pour ces trois années. Suite à une baisse continue des produits d’activité depuis 2007, les déficits cumulés des 3 dernières années (successivement 35, 28 et 28 millions) atteignent le chiffre astronomique de 91 millions, malgré la participation constante de l’OL au championnat d’Europe des Clubs. Depuis 2009, le groupe a dû recourir de façon croissante à des concours financiers extérieurs qui ont entraîné une dégradation spectaculaire de son "résultat financier" (Pour l'essentiel intérêts sur les montants placés moins intérêts sur les sommes empruntées). Jusqu’en 2008, le groupe plaçait son importante trésorerie, provenant principalement des 93 millions engrangée lors de son introduction en bourse. Son résultat financier atteignait ainsi le montant record de 3,6 millions en 2007/2008 Puis, avec la dégradation de sa situation, il a dû recourir de plus en plus à des concours financiers extérieurs, au point d’avoir un résultat financier négatif de 2,8 millions en 2011/2012.

Signaler Répondre

avatar
UNE PAILLE le 25/07/2013 à 15:30
minable a écrit le 25/07/2013 à 11h14

Et les benefs des10 dernières années avant ces 4 années!!!!
Là silence radio, voilà pourquoi l ne faut pas te croire

alors j'accepte volontiers que tu en fasses la rétrospective ..... ce serait même très intéressant

Signaler Répondre

avatar
Trublion le 25/07/2013 à 14:42

Ben, mon Jean Mimi, on perd mais on perd beaucoup moins. En pleine démarche ISO 9001, c'est l'amélioration continue, la pente s'est inversée. D'accord, il va falloir emprunter, il faut demander à Collomb/Mercier dêtre plus généreux avec l'argent des autres. Pas de Pb, le foot c'est sacré, nos élus surtout socialistes sont très compréhensifs et feront voter une délib. déclarant les finances de l'OL d'intérêt général et circulez ya rien à voir!! Très forts nos socs!

Signaler Répondre

avatar
minable le 25/07/2013 à 11:14
UNE PAILLE a écrit le 24/07/2013 à 23h14

une petite synthèse de la situation :

pertes cumulées sur 4 ans : plus de 100 millions d'euros
(100.000.000 euros = 650.000.000 de francs)

Et les benefs des10 dernières années avant ces 4 années!!!!
Là silence radio, voilà pourquoi l ne faut pas te croire

Signaler Répondre

avatar
non mé le 25/07/2013 à 08:38
franjo a écrit le 25/07/2013 à 08h11

on peut même dire 110 M€ (91 + 19) ... selon les chiffres "officiels" !!!
je ne savais pas que la CDC soutenait les entreprises en difficultés (je n'ai pas dit faillite car je m'exposerais à des poursuites ...)

selon les chiffres "officielss" effectivement et comme on sait que certains s'arrangent très bien avec "l'officiel" ....... provisions sur recettes à venir, reports de dépenses (puel etc..)

Signaler Répondre

avatar
franjo le 25/07/2013 à 08:11
UNE PAILLE a écrit le 24/07/2013 à 23h14

une petite synthèse de la situation :

pertes cumulées sur 4 ans : plus de 100 millions d'euros
(100.000.000 euros = 650.000.000 de francs)

on peut même dire 110 M€ (91 + 19) ... selon les chiffres "officiels" !!!
je ne savais pas que la CDC soutenait les entreprises en difficultés (je n'ai pas dit faillite car je m'exposerais à des poursuites ...)

Signaler Répondre

avatar
moule le 25/07/2013 à 07:38

il faudra encore faire la manche pour le Grand stade.Il faut de l'argent, toujours de l'argent pour le foot
et on en demande aux contribuables, tant pis pour les nouveau métros ou tram.Le foot, c'est la nouvelle idole de notre société

Signaler Répondre

avatar
UNE PAILLE le 24/07/2013 à 23:14

une petite synthèse de la situation :

pertes cumulées sur 4 ans : plus de 100 millions d'euros
(100.000.000 euros = 650.000.000 de francs)

Signaler Répondre

avatar
GOMIS, tiens bon! c'est toi qui as raison le 24/07/2013 à 23:11

de toute façon un président qui interprète les résultats à sa façon pour les rendre plus "présentables" alors qu'ils sont minables, comment lui faire confiance ????

c'est le même personnage qui s'asseoit sur les contrats qu'il signe lui même, en intimidant et mettant au placard le co-contractant qui, lui, tient ses engagements contractuels ...


même GOURBIS n'en revient pas d'un tel comportement :

BFMTV
> Sport
> Football
> Ligue 1

Courbis : « Pourquoi Gomis est-il puni ? »
Le président lyonnais Jean-Michel Aulas souhaite absolument se séparer de Bafétimbi Gomis, dont le contrat s'achève en 2014. Au point d'écarter l'attaquant international du groupe qui prépare actuellement la saison. Une situation que ne comprend pas notre consultant Rolland Courbis.
Coach Courbis
Le 24/07/2013 à 21:15
- +
Imprimer
cet article
réagir

1 / 1

S’il ne prolonge pas son contrat, qui s’achève en juin 2014, Bafétimbi Gomis pourra quitter l’OL sans indemnité de transfert l’année prochaine. Une situation inconcevable pour le président lyonnais Jean-Michel Aulas, qui tient l’attaquant à l’écart du groupe en attendant de trouver un club acheteur. Or l’international français a déjà refusé de s’envoler pour le Rubin Kazan et Swansea.

« Si Jean-Michel Aulas veut se séparer de Bafétimbi Gomis, c’est pour un choix sportif, financier mais aussi contractuel, explique Rolland Courbis, membre de la Dream Team RMC Sport. Chacun défend ses intérêts. Pour moi, par exemple, Gomis est supérieur, sur le plan footballistique, à Jimmy Briand (lui aussi sur le départ, ndlr). Voir Gomis rester à Lyon alors que ses coéquipiers sont partis en stage, j’ai été étonné. Un contrat est fait pour être respecté par les deux parties. Autant je suis contre les joueurs qui veulent à tout prix partir en faisant des bras de fer ou des grèves, autant un joueur qui souhaite aller jusqu’au bout de son contrat n’est pas pour autant malhonnête et antipathique. Nous n’avons peut-être pas tous les détails de ce dossier.

« Il est considéré comme un malpropre »

Je suis surpris par la réaction de ses coéquipiers. Ils ne réagissent pas et partent en stage sans se positionner sur la situation de Bafé Gomis. Je suis vraiment déçu. En quelque sorte, le Lyonnais est puni. Mais j’aimerais bien que l’on m’explique quand et où Gomis mérite d’être puni. Qu’est-ce qu’il a fait pour vivre cette situation ?

Je n’arrive pas à comprendre comment l’OL a pu laisser Gomis tout seul à Lyon comme s’il était considéré comme un malpropre. Il n’a fait aucune incorrection. Il a un contrat et il le respecte. Le joueur n’est pas obligé de prolonger s’il n’a pas envie. Au mois de janvier, vous pouvez signer dans votre futur club et terminer en roue libre dans le club qui vous emploie. Il faudrait éviter cette situation pour Bafé Gomis. Malheureusement, généralement, seule une des deux parties est satisfaite. »

Signaler Répondre

avatar
houhou on n'est pas des idiots le 24/07/2013 à 22:50

pas jouli-jouli pour un club qui se croit le plus beau, le plus fort, avec un président bienfaiteur de l'humanité ...

et la descente aux enfers n'est pas finie, le seul problème c'est que désormais ce sont les contribuables qui vont prendre le relais des pertes,, lui il vendra avec plus-values aux émirats où ailleurs .... droit dans les yeux ! suivez mon regard

retour à l'équilibre pour l'année prochaine ?
il prend les gens pour des benêts!

Signaler Répondre

avatar
la buse le 24/07/2013 à 22:44

mais cet argument ne passe qu'aux yeux du citoyen lambda, à qui le foot, Aulas et le Grand Stade ne font ni chaud ni froid.
Les spécialistes financiers, eux, savent analyser....et savent conseiller s'il est bon et sain d'investir sur ce projet.

Un jour, vous devrez rendre des comptes.

Et si c'est parce que vous faites faillite à cause de votre impartialité journalistique, j'applaudirai des deux fesses.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.