Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Foot : Clément Grenier seul Lyonnais appelé en Equipe de France

Didier Deschamps a dévoilé ce jeudi la liste des 23 joueurs convoqués pour le match amical en Belgique le 14 août prochain. Un seul Lyonnais y figure, il s'agit de Clément Grenier. Le milieu de terrain de 22 ans avait signé sa première sélection le 5 juin dernier face à l'Uruguay. En revanche, le sélectionneur a préféré se passer des services de Bafétimbi Gomis. A noter le grand retour d'Eric Abidal, après dix-huit mois d'absence dans l'équipe nationale. L'ancien Lyonnais, qui vient de signer à Monaco comptabilise déjà 61 sélections. La liste des 23 joueurs : Gardiens : Hugo Lloris (Tottenham/ANG), Steve Mandanda (Marseille), Mickaël Landreau (Bastia) Défenseurs : Mathieu Debuchy (Newcastle/ANG), Eric Abidal (Monaco), Eliaquim Mangala (FC Porto/POR), Adil Rami (Valence/ESP), Gaël Clichy (Manchester City/ANG), Patrice Evra (Manchester United/ANG), Bacary Sagna et Laurent Koscielny (Arsenal/ANG) Milieux de terain : Josuha Guilavogui (Saint-Etienne), Geoffrey Kondogbia (FC Séville/ESP), Rio Mavuba (Lille), E. Capoue (Toulouse), Moussa Sissoko (Newcastle/ANG), Clément Grenier (Lyon). Attaquants : Franck Ribéry (Bayern Munich/ALL), Mathieu Valbuena (Marseille), Dimitri Payet (Marseille), Samir Nasri (Manchester City/ANG), Karim Benzema (Real Madrid/ESP), Olivier Giroud (Arsenal/ANG)


Commentaires 3

Déposé le 09/08/2013 à 13h28  
Par bravo Citer

Largement mérité pour Clément!

Déposé le 09/08/2013 à 08h33  
Par pigeonnier Citer

exactement

tous les porteurs d'actions OLG, à la date du juillet dernier, ont reçu des droits préférentiels pour souscrire, le cas échéant, à l'achat d' obligations pour, entre autres, rembourser AULAS et SEYDOUX des avances de trésorerie pour préparer le terrain du stade (terrassements)

Ces droits (DS) sont donc entre les mains des actionnaires qui peuvent, selon leur choix :

- soit exécuter ce droit avant le 14 aout inclus, lequel droit s’éteint par la souscription (l'achat) d'obligations à 100 euros,
- soit les vendre (comme une action cotée en bourse, à la merci de l'offre et la demande qui fait fluctuer le prix - code OLGDS - http://www.boursorama.com/cours.phtml?symbole=1rPOLGDS -)
- soit ne rien faire (le droit s'éteindra la 14 aout au soir)

- tout velléitaire non titulaire actuellement de DS peut théoriquement en acheter à ceux qui les vendent, afin de pouvoir souscrire

Or il se trouve que 160.000 droits sont la vente, du simple fait que les actionnaires titulaires de ce droit préfèrent s'en défaire plutôt que de repartir à l'aventure (p.m. ils ont d"éjà pris une sacrée douche : achat de l'action OLG à l'introduction en 2007 au prix de 24 €, laquelle vaut aujourd'hui 2,11€ )

Une telle affluence de vendeurs (160.000 DS à la vente sur le carnet d'ordres) qui vendent ATP (à tout prix) face à 5000 acheteurs seulement, fait que la cotation, bloquée depuis le 31 juillet, ne pourra se faire qu'au moment où le carnet d'ordres sera équilibré sur le prix entre vendeurs et acheteurs, mais plus que deux jours, l'échéance de ces droits étant le 14 aout

Tout cela pour le profanes qui n'écoutent que ceux qui leur disent que ce projet est exemplairement bouclé et qui ignorent ce qui suit parce qu'on se garde bien de le mettre en évidence, ben voyons :

-----
Un plan de financement est caduc s’il n’est pas accompagné d’un plan de remboursement
des crédits

-Or, on ne voit pas très bien comment l’O.L., à moins de gagner la Champions League chaque année, aurait la capacité de rembourser ses dettes
-il a perdu 91 M€ sur les 3 derniers exercices
-il va encore perdre plus de 10 M€ cette année, malgré les ventes de plusieurs joueurs de valeur
-248,5 M€ empruntés à un taux de 7,2% et remboursables in fine représentent un montant de 125 M€ d’intérêts qu’il faut rajouter au remboursement du capital emprunté
-ren n’est dit sur le plan opérationnel qui permettrait de faire face à ces
engagements
-la concurrence en ligue 1 en France devient de plus en plus sévère pour les premières places,l’OL ne dispose plus des joueurs capables de faire la différence, donc la participation à la Champions League es
t de plus en plus hypothétique
----
D'autre part, il n’est fait nullement état des risques issus des actions en justice aujourd’hui non réglées :
-sur les aides d’Etat au sens du droit européen
-sur les délibérations concernant les ventes de terrains (32 hectares par le Grand Lyon, 6 hectares par la commune de Décines)
-sur les projets du Sytral concernant les accès au stade par T2 et T3
-sur les accès routiers au stade par le Nord et par le Sud
-sur la construction du parking des Panettes
-sur la construction de l’échangeur 7 sur la Rocade Est
-sur la révision du PLU et sur le permis de construire
-sur la déclaration d’intérêt général prononcée par la Ministre des Sports
-sur la garantie de 40 millions apportée par le Conseil Général du Rhône, votée le 30 novembre 2012, annulée le 31 mai 2013, et votée à nouveau le 19 juillet 2013
---.
Pourtant l'actualisation du document de référence 2011/2012" et le rapport de M. AULAS sur les comptes préliminaires de l'exercice clos le 30 juin 2013 par OL GROUPE n’ont pas caché les risques suivants (
indiqués aux pages 14, 91 et 98):
-Risques juridiques (purge des recours) susceptibles de générer des retards entraînant de facto un "décalage dans les perspectives de revenus" du stade et des coûts supplémentaires dans la construction.
-Risques techniques liés à la complexité du projet (on a pu le constater avec le musée des Confluence, , autre projet rhodanien, où le coût a été multiplié par 4 !).
-Risques quant aux perspectives de revenus et de rentabilité car
très dépendants d'aléas sportifs ! (la victoire laborieuse sur le Grasshoppers Zurich n’augure pas de futures victoires sur
les équipes de niveau européen)
-Risques liés à l'éventualité de la mise en place de la taxe à 75% sur les revenus des joueurs.

Déposé le 08/08/2013 à 21h45  
Par lessiveuse Citer

aulas va hélas encore râler, puisqu'il est coutumier du fait

c'est le début de la dérive _ le bateau coule !

les obligations ??? personne n'en veut

tous les droits de souscription dont ont bénéficié les porteurs d'actions se retrouvent à la vente si bien que le cours de droit ne peut même pas être coté, 3 fois plus de vendeurs que d'acquéreurs, à tout prix, si bien que le droit est réduit à 0 et en plus on ne peut pas en disposer pour éventuellement reprendre du risque, après s'être déjà fait plumer une première fois

(pour mémoire : les petits porteurs ont payé l'action 24,50 € et leur trésor ne vaut plus que 2,13 € ce soir, malgré toutes les soi disant super bonnes nouvelles sur ce dossier de deuxième stade, finalement payé pour plus de la moitié, par les contribuables lyonnais

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.