OL-Sochaux : faire tourner ou pas ?

OL-Sochaux : faire tourner ou pas ?

A quatre jours du barrage aller de la Champion's league, l'OL joue à
Sochaux, ce vendredi soir à 20H30 avec l'espoir d'enchaîner un second
succès consécutif après celui enregistré samedi dernier contre Nice en
ouverture de la Ligue 1. 

Avec quelle équipe ? Telle est la question et Rémi Garde pourrait être tenté de ménager quelques joueurs clés en vue d'une échéance très importante, mardi contre la Real Sociedad, à défaut d'être capitale comme pourra l'être le retour.

Car d'ici dix jours, l'Olympique lyonnais saura s'il a validé sa 3e place acquise en championnat la saison dernière et s'il retrouve l'épreuve reine des coupes d'Europe pour laquelle chacun des joueurs aiment à rappeler qu'elle leur manque tant. Mais pour honorer cette qualification et contre-coup de cette place sur la plus petite marche du podium, l'OL doit disputer huit matches de compétition quand la plupart de ses adversaires français n'en auront que quatre en août.

Pour ceux qui sont internationaux, il aura aussi fallu ajouter un neuvième rendez-vous, mercredi. Ainsi, Clément Grenier a-t-il participé à Belgique-France. Ce dernier jouera-t-il devant Sochaux dès le coup d'envoi ? On peut s'interroger sur cette pertinence alors que Maxime Gonalons, qui n'a pas disputé le match contre Nice en raison d'une suspension, fera son retour.

Gonalons et Grenier n'évoluent pas au même poste mais Gourcuff, ménagé en début de semaine pour un problème au niveau d'un genou, peut très bien soulager  le second au poste de meneur de jeu, dans une position axiale, libérant le couloir gauche pour Gaël Danic, remplaçant lors de la 1ère journée.

Tout ceci, ne sont que des suppositions mais pour conserver un niveau sportif de haut niveau alors que les cadences sont infernales dès l'ouverture de la saison, mieux vaut-il ménager sa monture et ses par voie de conséquence, ses joueurs. Surtout ceux qui peuvent être déterminanants dans le domaine offensif où la fraîcheur est un atout majeur.

Derrière, le retour de suspension Bakary Koné permet de compenser l'absence de Samuel Umtiti, toujours suspendu et pour deux journées de L1 encore et seul Mouhamadou Dabo, relégué sans doute dans un rôle de remplaçant depuis le recrutement de Henri Bedimo, est forfait sur blessure comme Rachid Ghezzal au milieu.

Pour ce deuxième match de championnat, Rémi Garde a encore l'embarras du choix même si les contours défnitifs de l'effectif ne sont pas encore connu à deux semaines de la fin du mercato. 

X
0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.