Milos Krasic (Fenerbahce) annoncé à l'OL en prêt par la presse turque

Milos Krasic (Fenerbahce) annoncé à l'OL en prêt par la presse turque
Milos Krasic - DR

C'est la rumeur du jour, Lyon aurait obtenu le prêt du Serbe de 28 ans.

Milos Krasic, notamment passé par la Juventus de Turin (où il devait remplacer un certain Pavel Nedved), est un milieu offensif qui, depuis plusieurs saisons, semble avoir gâché son talent.
La presse turque indique que l'OL devra, en contrepartie d'un prêt gratuit, s'acquitter d'une partie du salaire de Krasic (2,3 millions d'euros par an).

Très loin de ses prestations avec le CSKA Moscou, le joueur représente un choix de recrutement étrange de la part de Rémi Garde et Jean-Michel Aulas. Après le flop annoncé Miguel Lopes, le club lyonnais se retrouverait avec un Serbe qui ignore tout de la Ligue 1 et qui n'a marqué que 11 buts ces trois dernière années.

X

Tags :

milos krasic

3 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
c69 le 28/08/2013 à 11:03

si la rumeur s annonce vrai tres bonne nouvelle!

Signaler Répondre

avatar
du coin le 27/08/2013 à 19:36
boursier a écrit le 27/08/2013 à 18h45

OL Groupe : Pathé va-t-il devenir premier actionnaire ?

Il y a 2 heures

(Boursier.com) -- Jean-Michel Aulas va-t-il perdre le contrôle de l''Olympique lyonnais ? Le faible succès du dernier appel au marché réalisé par OL Group a en tout cas conduit les deux principaux actionnaires à éponger les titres sur le marché, ce qui pourrait théoriquement aboutir à une situation cocasse, qui verrait Pathé détenir davantage de titres que la holding du patron de l'OL. Etienne Tête, élu EELV au conseil régional de Rhône Alpes et à la mairie de Lyon, se montre plus catégorique et estime que Jérôme Seydoux contrôle désormais l'OL suite à la dernière émission d'ORSANE. "Le vrai patron, maintenant, c'est Seydoux", a même indiqué M. Tête à l'AFP.

Selon ce dernier, alors qu'ICMI et Pathé ont souscrit, dans le cadre de l'émission, à un nombre total de respectivement 328.053 obligations et 421.782 obligations, Pathé détiendra 46,47% du capital contre 39,07% pour l'emblématique président de l'OL en cas de demande de remboursement immédiate des obligations en action (soit 45 actions pour une obligation). Si le remboursement se fait à échéance (soit 65 actions pour une obligation), la conclusion est identique pour l'élu vert puisque Pathé détiendra alors 47,96% du tour de table contre 39,51% pour ICMA.

Interrogé par l'agence de presse, le club a répondu qu'il était "faux d'affirmer aujourd'hui que Jérôme Seydoux prenait le contrôle de l'OL, dont la répartition du capital n'est pour l'instant en rien modifiée".

En revanche, une chose apparaît déjà certaine, les actionnaires minoritaires verront leur participation fondre une fois que les deux "propriétaires" du groupe auront converti leurs obligations en actions. Ils pourraient à terme ne représenter plus qu'environ 5% du capital contre plus de 26% aujourd'hui.

Cricri, tu n'as pas posté ton message dans le bon article. L'article sur Pathé qui controle l'Ol c'est un autre article! Allons allons Cricri, reprends toi! Encore une mauvaise journée boursière pour toi peut-être?

Signaler Répondre

avatar
boursier le 27/08/2013 à 18:45

OL Groupe : Pathé va-t-il devenir premier actionnaire ?

Il y a 2 heures

(Boursier.com) -- Jean-Michel Aulas va-t-il perdre le contrôle de l''Olympique lyonnais ? Le faible succès du dernier appel au marché réalisé par OL Group a en tout cas conduit les deux principaux actionnaires à éponger les titres sur le marché, ce qui pourrait théoriquement aboutir à une situation cocasse, qui verrait Pathé détenir davantage de titres que la holding du patron de l'OL. Etienne Tête, élu EELV au conseil régional de Rhône Alpes et à la mairie de Lyon, se montre plus catégorique et estime que Jérôme Seydoux contrôle désormais l'OL suite à la dernière émission d'ORSANE. "Le vrai patron, maintenant, c'est Seydoux", a même indiqué M. Tête à l'AFP.

Selon ce dernier, alors qu'ICMI et Pathé ont souscrit, dans le cadre de l'émission, à un nombre total de respectivement 328.053 obligations et 421.782 obligations, Pathé détiendra 46,47% du capital contre 39,07% pour l'emblématique président de l'OL en cas de demande de remboursement immédiate des obligations en action (soit 45 actions pour une obligation). Si le remboursement se fait à échéance (soit 65 actions pour une obligation), la conclusion est identique pour l'élu vert puisque Pathé détiendra alors 47,96% du tour de table contre 39,51% pour ICMA.

Interrogé par l'agence de presse, le club a répondu qu'il était "faux d'affirmer aujourd'hui que Jérôme Seydoux prenait le contrôle de l'OL, dont la répartition du capital n'est pour l'instant en rien modifiée".

En revanche, une chose apparaît déjà certaine, les actionnaires minoritaires verront leur participation fondre une fois que les deux "propriétaires" du groupe auront converti leurs obligations en actions. Ils pourraient à terme ne représenter plus qu'environ 5% du capital contre plus de 26% aujourd'hui.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.