Le néo-retraité Hayao Miyazaki invité surprise du Festival Lumière 2013 ?

Le néo-retraité Hayao Miyazaki invité surprise du Festival Lumière 2013 ?
Hayao Miyazaki - DR

C'est un tour de force que pourrait réaliser Thierry Frémaux.

Le directeur de l'Institut Lumière est sur le point de convaincre le réalisateur japonais Hayao Miyazaki de venir présenter à Lyon en avant-première nationale son ultime film Le Vent se Lève le 19 octobre prochain. Une info confirmée sur Twitter par le patron de Disney France, Jean-François Camilleri.

Le maitre incontesté de l'animation nippone avait déclenché l'émoi des fans la semaine dernière en annonçant sa retraite. Le Festival Lumière ne se contentera donc pas de projeter Le Vent se Lève, il rendra également hommage au studio Ghibli et à Isao Takahata (Le tombeau des lucioles) avec diverses projections. Thierry Frémaux a souligné le fait que Hayao Miyazaki était très discret, notamment depuis l'annonce de sa retraite, et que son apparition en public serait donc exceptionnelle.
Sur Twitter, le monsieur cinéma a bien souligné que si l'avant-première aura bien lieu, l'annonce de la venue du réalisateur n'était pas confirmée.

Hayao Miyazaki a signé des chefs d'oeuvre tels que Nausicaa, Porco Rosso, Princesse Mononoké, Mon Voisin Totoro ou encore le Voyage de Chihiro. Time le considère comme l'une des personnalités asiatiques les plus influentes de ces 60 dernières années.

9 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Kessy le 11/09/2013 à 14:21

bon et sinon, c'est confirmé la présence de Miyazaki ou pas ? on a eu la confirm' pour l'avant-premier et tout a déjà été vendu, mais est-ce que DIEU viendra en personne ?

Signaler Répondre

avatar
Cumulus Plancus le 07/09/2013 à 21:14

Les gens qui inslultent Thierry Frémaux, Staline, Gérard Collomb et tous les grands démocrates n'ont pas compris que l'art du régime et du parti était l'art un point c'est tout. Un jour Thierry Frémaux et Thierry Frémaux et Thierry Frémaux. et Thierry Frémaux (la suffisance autorise l'emphase admirative) et son secrétaire Gégé 1er se pencheront sur leurs dépenses et se féliciteront.

Signaler Répondre

avatar
Cumulus Plancus le 06/09/2013 à 20:44

Qu'avez-vous contre Thierry Frémaux ?

Signaler Répondre

avatar
Nine le 06/09/2013 à 20:01
Cumulus Plancus a écrit le 06/09/2013 à 17h29

nous aurions pu a minima avoir une interview de Thierry Frémaux par Thierry Frémaux pour Thierry Frémaux avec Thierry Frémaux... Après comprend qui peut et qui connait un peu.

Au placard Plancus ! Votre message sent la frustration à plein nez... un soupçon de jalousie peut-être ?

Signaler Répondre

avatar
Luc le 06/09/2013 à 19:58
Cumulus Plancus a écrit le 06/09/2013 à 17h29

nous aurions pu a minima avoir une interview de Thierry Frémaux par Thierry Frémaux pour Thierry Frémaux avec Thierry Frémaux... Après comprend qui peut et qui connait un peu.

Vous auriez dû interroger Cumulus Plancus, qui visiblement comprend peu mais a beaucoup à dire. Et courageux de surcroit !

Signaler Répondre

avatar
Cumulus Plancus le 06/09/2013 à 17:29

nous aurions pu a minima avoir une interview de Thierry Frémaux par Thierry Frémaux pour Thierry Frémaux avec Thierry Frémaux... Après comprend qui peut et qui connait un peu.

Signaler Répondre

avatar
samsam le 06/09/2013 à 16:32
Cumulus Plancus a écrit le 06/09/2013 à 15h33

Va-t-il célébrer Thierry Frémaux comme le Thierry Frémaux de tous les Thierry Frémaux, c'est ce que craint Thierry Frémaux mais dont ne doute aucun Thierry Frémaux , car le Thierry Frémaux ne doute pas.

ça va on a compris...
C'est le directeur du festival

vous vouliez qu'on interroge qui ?

La femme de ménage ?

Signaler Répondre

avatar
passivite le 06/09/2013 à 15:48

Hayao Miyazaki et Bébel, c'est le "Festival des Cannes" !

Signaler Répondre

avatar
Cumulus Plancus le 06/09/2013 à 15:33

Va-t-il célébrer Thierry Frémaux comme le Thierry Frémaux de tous les Thierry Frémaux, c'est ce que craint Thierry Frémaux mais dont ne doute aucun Thierry Frémaux , car le Thierry Frémaux ne doute pas.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.