Intrusion de Greenpeace dans la centrale du Tricastin : le procès renvoyé au 14 janvier

Intrusion de Greenpeace dans la centrale du Tricastin : le procès renvoyé au 14 janvier

Les 29 militants seront finalement fixés au début de l'année prochaine soit le jeudi 14 janvier. Pour rappel, le 15 juillet dernier, ils avaient pénétré dans l'enceinte du Tricastin dans la Drôme dans le but de dénoncer des failles dans la sécurité nucléaire avant d'être finalement interpellés. Les prévenus devaient normalement comparaître jeudi devant le tribunal correctionnel de Valence.
De nationalités française, russe, espagnole, roumaine, belge, suisse, ou encore allemande, les militants encourent jusqu'à cinq ans de prison.

1 commentaire
Laisser un commentaire
avatar
djoetstar le 17/09/2013 à 11:10

C'est tout de meme un bon exercice en Réel ,je pense que cela est moins grave que certain meurtre ou braquage dont les auteurs n'ont pas plus de 5ans de peine .
renforcer les équipes de surveillances et la sécurité des sites sensibles serait tout de meme à envisager .
+d'emplois = + de sécurité

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.