L'OL en déroute, Aulas admet une crise

L'OL en déroute, Aulas admet une crise
Jean-Michel Aulas - LyonMag.com

"Il y a toujours une crise après une telle défaite qui fait suite à une telle série de résultats négatifs. Nous allons la gérer en interne. C'est une défaite extrêmement importante pour l'avenir du club. Il faut être solide, costaud et soulager l'entraîneur car il ne peut pas assumer cela tout seul", a reconnu Jean-Michel Aulas au micro de BeInSport après la déroute de l'OL, ce dimanche à Montpellier (5-1), conscient de la situation très difficile du club et soutenant Rémi Garde.

Mais celui-ci, impuissant à la tête d'un effectif fantôme, ne sera-t-il pas tenté de rendre son tablier alors que l'Olympique Lyonnais, 14e, n'a gagné qu'une seule de ses onze dernières rencontres ?
"Aujourd'hui Rémi (Garde) fait partie de l'organigramme du club. Il faut trouver en interne ce qui nous a frappé car l'origine de ces défaites, selon moi, vient d'un effectif décimé par les blessures. Cette défaite traduit ce qu'il nous manque aujourd'hui : les 7 ou 8 titulaires blessés capables de nous faire gagner quand ils sont en pleine forme physique", a insisté JMA.

"Mais elle (cette défaite) arrive peut-être aussi à un moment où elle était nécessaire pour permettre de remettre les choses en place", a estimé le président de l'OL.
Pas un mot en revanche sur une préparation mal ficelée avec un stage et un match, sous une chaleur accablante, à New York qui ne s'imposaient que pour des raisons financières comme l'organisation d'une rencontre face aux Sud-Coréens de Hyundai Jeonbuk un samedi à 17 h à Gerland en plein mois de juillet pour des impératifs de diffusions TV en Corée..., ni le recrutement très insuffisant à la suite des départs de joueurs expérimentés rendus nécessaires par une situation économique à rééquilibrer.
En attendant, Rémi Garde a admis avoir constaté contre Montpellier, qui n'avait gagné qu'une fois jusqu'alors, que des joueurs "avaient lâché en seconde période". "Il y a eu une succession d'erreurs inimaginables et impardonnables à ce niveau là", a dit l'entraîneur.

"La période est très difficile pour le club. Une victoire en onze matches est très insuffisant. J'espère que la trêve nous permettra de récupérer nos blessés. Nous sommes dans une série de matches éprouvante physiquement et moralement. Ce soir je n'ai pas vu tous les joueurs avoir le niveau de la Ligue 1. C'est le constat. Certains l'ont par bouts de matches mais ce n'est pas ainsi que cela fonctionne et surtout à l'OL", a regretté Garde qui appelle "au travail et à l'humilité".
Le coach n'est pas surpris d'être interrogé sur son avenir sur le banc lyonnais mais s'il sent bien un danger, c'est avant tout celui des résultats.
Lorsque l'on est 14e au quart du championnat, on commence plutôt à regarder derrière avec toutes les conséquences morales que cela engendre sur la façon d'aborder les prochains matches, Bordeaux, le 20 octobre et même... Guingamp le 2 novembre, deux rencontres à Gerland.

L'Olympique Lyonnais n'avait plus reçu une telle fessée depuis un 6-1 concédé à Nantes en 2000 sous l'ère Bernard Lacombe. L'équipe s'était finalement classée 3e de la Ligue 1.
La dernière fois que l'OL avait pris cinq buts en championnat, c'était en 2010, contre Marseille, mais il en avait également inscrit cinq (5-5).

24 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
farfelu le 10/10/2013 à 15:50
AIE AIE AIE la CEE y met le nez a écrit le 10/10/2013 à 15h00

le Grand• stade sous l'œil•
de la~ Commission européenne

les opposants ne désarment pas. Ils ont saisi « Bruxelles» qui a décidé d'instruire
le dossier pour les aides illégales qui auraient été apportées à l'Ol dans cette affaire.


Après la justice administrative, l'œil
de la Commission européenne!
Décidément, rien n'aura été
épargné à Jean-Michel Aulas dans son
aventure du Grand stade.• Le président
de l'DL pensait probablement que le
.plus difficile était derrière lui. La quasi-
totalité des recours introduits par
les opposants ont effectivement été
rejetés. Las! Ces échecs à répétition
n'ont pas découragé ses adversaires; ils
ont déposé, par l'intermédiaire de leur
avocat - Etienne Tête - Une plainte auprès
de la Commission européenne. Celle-ci a
décidé d'instruire le dossier. Le motif: des
aides illégales auraient été accordées à
une société privée (DL Groupe) par l'Etat
et les collectivités.

Les plaignants ont donc saisi la
Commission européenne en tant que
gardienne de la légalité des aides à des
entreprises privées. Pour eux, point de
doute, il existe « une présomption forte
d'irrégularité du projet de stade de l'DL
au visa des articles 107 et 108 du Traité
sur l'Union européenne ».

La plainte pointe du doigt diverses
aides réelles (qui ont d'ailleurs été très
officiellement notifiées à la Commission)
ou supposées. Ce sont:
- 20 millions. d'euros d'aide directe accoruee par 1 crat pour ce stace qui oort
accueillir l'Euro 2016 ;
- la garantie d'emprunt à hauteur de
40 millions d'euros accordée par le conseil
général. Pour l'instant, la collectivité n'a
pas versé le moindre centime. Mais il
existe un mode de calcul
pour évaluer l'avantage
consenti par i une
collectivité à travers' une
garantie d'emprunt. Selon
une circulaire du Premier
ministre, un tel avantage
s'élève à 3,8% par an, soit
un peu plus de 13 millions
d'euros'
- la ph~e en charge de
l'échangeur n07 pour
18 millions d'euros;
- l'intervention de la Caisse des dépôts et
consignations;
-la réalisation de travaux spécifiques de
voirie et de transports collectifs pour au
moins 160 millions d'euros;
- une cession de terrain par le Grand Lyon
et la villede Décines en dessousde la valeur
du marché et en quantité très largement
supérieure aux besoins de la construction
d'un stade pour permettre une opération

d'urbanisme et une plus
value conséquente.
Ce dernier point fait déjà
l'objet d'un recours devant
la justice administrative.
Les opposants au Grand
stade contestent le prix
consenti de 40 euros
le mètre carré (1). Ils
le considèrent comme
fortement sous-évalué
et donnent toute une série
d'exemples qui semblent effectivement
montrer que le prix habituel des terrains
sur cette zone est nettement plus élevé.
Et de citer diverses transactions qui,
entre 2006 et 2008, ont été réalisées à
des prix nettement supérieurs: entre 244
et 450 euros le mètre carré, Ce dernier
prix correspond à la vente en 2006 d'un
terrain de 1 000 m2 situé avenue Jean
Jaurès, c'est-à-dire non loin du Montout.
les plaignants cilent
des Iransactions à
proximité entre 244
et 450 euros le mètre
carré contre les
40 euros pavés par l'Dl
au Grand Lvon.
Cette sous-évaluation du prix des terrains,
si elle est avérée, constituerait bel et bien
une aide considérable accordée à Aulas.
Ses opposants affirment qu'une fois
l'opération lancée, il va revendre au
prix fort une partie de ces terrains à des
opérateurs privés, réalisant au passage
une forte plus-value de l'ordre de
200 millions d'euros.
Cette ressource permettrait ainsi à
l'Olympique lyonnais de rembourser les
emprunts contractés.
Dans leur mémoire transmis à la
Commission, les plaignants n01e'nt que ce
genre de pratiques n'est pas une première
à Lyon.


près la justice administrative, l'œil
de la Commission européenne!
Décidément, rien n'aura été
épargné à Jean-Michel Aulas dans son
aventure du Grand stade.· Le président
de l'DL pensait probablement que le
.plus difficile était derrière lui. La quasi-
totalité des recours introduits par
les opposants ont effectivement été
rejetés. Las! Ces échecs à répétition
n'ont pas découragé ses adversaires; ils
ont déposé, par l'intermédiaire de leur
avocat - Etienne Tête - Une plainte auprès
de la Commission européenne. Celle-ci a
décidé d'instruire le dossier. Le motif: des
aides illégales auraient été accordées à
une société privée (DL Groupe) par l'Etat
et les collectivités.

Les plaignants ont donc saisi la
Commission européenne en tant que
gardienne de la légalité des aides à des
entreprises privées. Pour eux, point de
doute, il existe « une présomption forte
d'irrégularité du projet de stade de l'DL
au visa des articles 107 et 108 du Traité
sur l'Union européenne ».

La plainte pointe du doigt diverses
aides réelles (qui ont d'ailleurs été très
officiellement notifiées à la Commission)
ou supposées. Ce sont:
- 20 millions. d'euros d'aide directe accoruee par 1 crat pour ce stace qui oort
accueillir l'Euro 2016 ;
- la garantie d'emprunt à hauteur de
40 millions d'e

Alors on dirait bien que c'est du bidon, lol
Si c'est illégal, cela aurait été condamné par l'état français, la plainte porte sur des aides, qui ont été officiellement notifiées. dans le plan de financement, donc 1er point bizarre.

Ensuite, et là encore plus fort, la valeur des terrains, à 450 € le m^2, je ne crois pas qu'il y aurait encore un seul agriculteur dans le grand lyon.
Un agriculteur qui possède en moyenne 1 ha (loin d'être déconnant), aurait 4.5 millions d'euros de patrimoine, il devrait donc payer l'impôt sur la fortune (patrimoine) qu'il ne pourra jamais payer s'il continue de faire pousser du blé. Alors là il vaut mieux vendre. Et voilà une 2ème énormité.

Ensuite sur la taille du terrain global, il n'y à qu'à voir ce qui sera construit: 2 hôtels, une clinique du sport, le centre d'entrainement(6 terrains), le centre de formation et n'oublions pas les quelques 6700 places de parking sur le site avec je crois un magasin OL store et un musée et bien sûr n'oublions pas le stade quand même. Je vous laisse le soin de regarder la place que prendra cela par rapport au nombre de m^2 acheté par l'OL.
A moins que l'OL décide de revendre ses parvis autour du stade, je ne comprends pas la polémique !!!!!

Beaucoup de choses confuses, qui ont, pour moi, qu'un seul but, faire du bruit et rien de plus.

Signaler Répondre

avatar
JEAN GLAUDE le 10/10/2013 à 15:28
AIE AIE AIE la CEE y met le nez a écrit le 10/10/2013 à 15h00

le Grand• stade sous l'œil•
de la~ Commission européenne

les opposants ne désarment pas. Ils ont saisi « Bruxelles» qui a décidé d'instruire
le dossier pour les aides illégales qui auraient été apportées à l'Ol dans cette affaire.


Après la justice administrative, l'œil
de la Commission européenne!
Décidément, rien n'aura été
épargné à Jean-Michel Aulas dans son
aventure du Grand stade.• Le président
de l'DL pensait probablement que le
.plus difficile était derrière lui. La quasi-
totalité des recours introduits par
les opposants ont effectivement été
rejetés. Las! Ces échecs à répétition
n'ont pas découragé ses adversaires; ils
ont déposé, par l'intermédiaire de leur
avocat - Etienne Tête - Une plainte auprès
de la Commission européenne. Celle-ci a
décidé d'instruire le dossier. Le motif: des
aides illégales auraient été accordées à
une société privée (DL Groupe) par l'Etat
et les collectivités.

Les plaignants ont donc saisi la
Commission européenne en tant que
gardienne de la légalité des aides à des
entreprises privées. Pour eux, point de
doute, il existe « une présomption forte
d'irrégularité du projet de stade de l'DL
au visa des articles 107 et 108 du Traité
sur l'Union européenne ».

La plainte pointe du doigt diverses
aides réelles (qui ont d'ailleurs été très
officiellement notifiées à la Commission)
ou supposées. Ce sont:
- 20 millions. d'euros d'aide directe accoruee par 1 crat pour ce stace qui oort
accueillir l'Euro 2016 ;
- la garantie d'emprunt à hauteur de
40 millions d'euros accordée par le conseil
général. Pour l'instant, la collectivité n'a
pas versé le moindre centime. Mais il
existe un mode de calcul
pour évaluer l'avantage
consenti par i une
collectivité à travers' une
garantie d'emprunt. Selon
une circulaire du Premier
ministre, un tel avantage
s'élève à 3,8% par an, soit
un peu plus de 13 millions
d'euros'
- la ph~e en charge de
l'échangeur n07 pour
18 millions d'euros;
- l'intervention de la Caisse des dépôts et
consignations;
-la réalisation de travaux spécifiques de
voirie et de transports collectifs pour au
moins 160 millions d'euros;
- une cession de terrain par le Grand Lyon
et la villede Décines en dessousde la valeur
du marché et en quantité très largement
supérieure aux besoins de la construction
d'un stade pour permettre une opération

d'urbanisme et une plus
value conséquente.
Ce dernier point fait déjà
l'objet d'un recours devant
la justice administrative.
Les opposants au Grand
stade contestent le prix
consenti de 40 euros
le mètre carré (1). Ils
le considèrent comme
fortement sous-évalué
et donnent toute une série
d'exemples qui semblent effectivement
montrer que le prix habituel des terrains
sur cette zone est nettement plus élevé.
Et de citer diverses transactions qui,
entre 2006 et 2008, ont été réalisées à
des prix nettement supérieurs: entre 244
et 450 euros le mètre carré, Ce dernier
prix correspond à la vente en 2006 d'un
terrain de 1 000 m2 situé avenue Jean
Jaurès, c'est-à-dire non loin du Montout.
les plaignants cilent
des Iransactions à
proximité entre 244
et 450 euros le mètre
carré contre les
40 euros pavés par l'Dl
au Grand Lvon.
Cette sous-évaluation du prix des terrains,
si elle est avérée, constituerait bel et bien
une aide considérable accordée à Aulas.
Ses opposants affirment qu'une fois
l'opération lancée, il va revendre au
prix fort une partie de ces terrains à des
opérateurs privés, réalisant au passage
une forte plus-value de l'ordre de
200 millions d'euros.
Cette ressource permettrait ainsi à
l'Olympique lyonnais de rembourser les
emprunts contractés.
Dans leur mémoire transmis à la
Commission, les plaignants n01e'nt que ce
genre de pratiques n'est pas une première
à Lyon.


près la justice administrative, l'œil
de la Commission européenne!
Décidément, rien n'aura été
épargné à Jean-Michel Aulas dans son
aventure du Grand stade.· Le président
de l'DL pensait probablement que le
.plus difficile était derrière lui. La quasi-
totalité des recours introduits par
les opposants ont effectivement été
rejetés. Las! Ces échecs à répétition
n'ont pas découragé ses adversaires; ils
ont déposé, par l'intermédiaire de leur
avocat - Etienne Tête - Une plainte auprès
de la Commission européenne. Celle-ci a
décidé d'instruire le dossier. Le motif: des
aides illégales auraient été accordées à
une société privée (DL Groupe) par l'Etat
et les collectivités.

Les plaignants ont donc saisi la
Commission européenne en tant que
gardienne de la légalité des aides à des
entreprises privées. Pour eux, point de
doute, il existe « une présomption forte
d'irrégularité du projet de stade de l'DL
au visa des articles 107 et 108 du Traité
sur l'Union européenne ».

La plainte pointe du doigt diverses
aides réelles (qui ont d'ailleurs été très
officiellement notifiées à la Commission)
ou supposées. Ce sont:
- 20 millions. d'euros d'aide directe accoruee par 1 crat pour ce stace qui oort
accueillir l'Euro 2016 ;
- la garantie d'emprunt à hauteur de
40 millions d'e

ça sent le roussi tout ça

Signaler Répondre

avatar
AIE AIE AIE la CEE y met le nez le 10/10/2013 à 15:00

le Grand• stade sous l'œil•
de la~ Commission européenne

les opposants ne désarment pas. Ils ont saisi « Bruxelles» qui a décidé d'instruire
le dossier pour les aides illégales qui auraient été apportées à l'Ol dans cette affaire.


Après la justice administrative, l'œil
de la Commission européenne!
Décidément, rien n'aura été
épargné à Jean-Michel Aulas dans son
aventure du Grand stade.• Le président
de l'DL pensait probablement que le
.plus difficile était derrière lui. La quasi-
totalité des recours introduits par
les opposants ont effectivement été
rejetés. Las! Ces échecs à répétition
n'ont pas découragé ses adversaires; ils
ont déposé, par l'intermédiaire de leur
avocat - Etienne Tête - Une plainte auprès
de la Commission européenne. Celle-ci a
décidé d'instruire le dossier. Le motif: des
aides illégales auraient été accordées à
une société privée (DL Groupe) par l'Etat
et les collectivités.

Les plaignants ont donc saisi la
Commission européenne en tant que
gardienne de la légalité des aides à des
entreprises privées. Pour eux, point de
doute, il existe « une présomption forte
d'irrégularité du projet de stade de l'DL
au visa des articles 107 et 108 du Traité
sur l'Union européenne ».

La plainte pointe du doigt diverses
aides réelles (qui ont d'ailleurs été très
officiellement notifiées à la Commission)
ou supposées. Ce sont:
- 20 millions. d'euros d'aide directe accoruee par 1 crat pour ce stace qui oort
accueillir l'Euro 2016 ;
- la garantie d'emprunt à hauteur de
40 millions d'euros accordée par le conseil
général. Pour l'instant, la collectivité n'a
pas versé le moindre centime. Mais il
existe un mode de calcul
pour évaluer l'avantage
consenti par i une
collectivité à travers' une
garantie d'emprunt. Selon
une circulaire du Premier
ministre, un tel avantage
s'élève à 3,8% par an, soit
un peu plus de 13 millions
d'euros'
- la ph~e en charge de
l'échangeur n07 pour
18 millions d'euros;
- l'intervention de la Caisse des dépôts et
consignations;
-la réalisation de travaux spécifiques de
voirie et de transports collectifs pour au
moins 160 millions d'euros;
- une cession de terrain par le Grand Lyon
et la villede Décines en dessousde la valeur
du marché et en quantité très largement
supérieure aux besoins de la construction
d'un stade pour permettre une opération

d'urbanisme et une plus
value conséquente.
Ce dernier point fait déjà
l'objet d'un recours devant
la justice administrative.
Les opposants au Grand
stade contestent le prix
consenti de 40 euros
le mètre carré (1). Ils
le considèrent comme
fortement sous-évalué
et donnent toute une série
d'exemples qui semblent effectivement
montrer que le prix habituel des terrains
sur cette zone est nettement plus élevé.
Et de citer diverses transactions qui,
entre 2006 et 2008, ont été réalisées à
des prix nettement supérieurs: entre 244
et 450 euros le mètre carré, Ce dernier
prix correspond à la vente en 2006 d'un
terrain de 1 000 m2 situé avenue Jean
Jaurès, c'est-à-dire non loin du Montout.
les plaignants cilent
des Iransactions à
proximité entre 244
et 450 euros le mètre
carré contre les
40 euros pavés par l'Dl
au Grand Lvon.
Cette sous-évaluation du prix des terrains,
si elle est avérée, constituerait bel et bien
une aide considérable accordée à Aulas.
Ses opposants affirment qu'une fois
l'opération lancée, il va revendre au
prix fort une partie de ces terrains à des
opérateurs privés, réalisant au passage
une forte plus-value de l'ordre de
200 millions d'euros.
Cette ressource permettrait ainsi à
l'Olympique lyonnais de rembourser les
emprunts contractés.
Dans leur mémoire transmis à la
Commission, les plaignants n01e'nt que ce
genre de pratiques n'est pas une première
à Lyon.


près la justice administrative, l'œil
de la Commission européenne!
Décidément, rien n'aura été
épargné à Jean-Michel Aulas dans son
aventure du Grand stade.· Le président
de l'DL pensait probablement que le
.plus difficile était derrière lui. La quasi-
totalité des recours introduits par
les opposants ont effectivement été
rejetés. Las! Ces échecs à répétition
n'ont pas découragé ses adversaires; ils
ont déposé, par l'intermédiaire de leur
avocat - Etienne Tête - Une plainte auprès
de la Commission européenne. Celle-ci a
décidé d'instruire le dossier. Le motif: des
aides illégales auraient été accordées à
une société privée (DL Groupe) par l'Etat
et les collectivités.

Les plaignants ont donc saisi la
Commission européenne en tant que
gardienne de la légalité des aides à des
entreprises privées. Pour eux, point de
doute, il existe « une présomption forte
d'irrégularité du projet de stade de l'DL
au visa des articles 107 et 108 du Traité
sur l'Union européenne ».

La plainte pointe du doigt diverses
aides réelles (qui ont d'ailleurs été très
officiellement notifiées à la Commission)
ou supposées. Ce sont:
- 20 millions. d'euros d'aide directe accoruee par 1 crat pour ce stace qui oort
accueillir l'Euro 2016 ;
- la garantie d'emprunt à hauteur de
40 millions d'e

Signaler Répondre

avatar
gilbert le 07/10/2013 à 21:04

Aulas Démission !!!

Signaler Répondre

avatar
togaro pierre le 07/10/2013 à 19:50

"Avis de décès, le Grand OL est mort" peut-on lire dans le quotidien LE PROGRES.
Pour que LE PROGRES dise ça, c'est que ça va vraiment mal !!! T
Très bon article du PROGRES, mais aussi de LYON CAPITALE et du POINT et of course de LYON MAG !
Mais s'il n'y a plus de spectacle sur le terrain, c'est que le spectacle est ailleurs.
- dans les tribunes entre les supporters de LYON qui n'aiment pas que ceux de GUIMARAES expriment leur joie sur le 1er but.
- sur le banc de touche et toujours contre GUIMARAES entre les familles de joueurs qui défendent précisément leurs joueurs.
- dans les couloirs du stade de la MOSSON, la réplique d'Aulas à Nicollin : "bon courage" ???
- enfin sur le chantier du MONTOUT,qui c'est le monsieur qui est sous le casque ? ....c'est Jean MI venu voir son bébé entre 2 matchs car il y a belle lurette que l'OL ne l'intéresse plus !

Signaler Répondre

avatar
Cumulus Plancus le 07/10/2013 à 17:28

Ce n'est pas grave l'argent public investi dans le grand stade Collomb va masquer tout ça, on se demande même pourquoi M. Aulas ne se présente pas avec un tel bonbilan aux municipales lyonnaises.

Signaler Répondre

avatar
Roni le 07/10/2013 à 12:16

JMA, vous avez fait votre temps avec votre ame damnée B. Lacombe, nocif depuis longtemps...

Signaler Répondre

avatar
ras le foot le 07/10/2013 à 09:34
aegir a écrit le 06/10/2013 à 23h52

Quand je pense que l'argent du contribuable a servi à cautionner l'OL pour le grand stade à hauteur de 40 millions.

Les exemples du Mans et de Grenoble n'ont pas suffit : "mais non, l'OL c'est un grand club, c'est pas comme le Mans et Grenoble !".

Ben si. Bientôt la L2 pour l'OL ; et une facture de 40 millions pour le contribuable.

Cela c'est sans compter le coût du prolongement du tramway.......

Signaler Répondre

avatar
hihihi.. le 07/10/2013 à 09:26
nouvelabonné a écrit le 07/10/2013 à 09h05

Arès beaucoup d'hésitations,je vais enfin prendre un abonnement de l'OL:
Je serai sur de voir des buts...contre l'Ol ,ok mais yaura des buts...

Bientôt tous l'OL sur Play Station, pour enfin voir des buts, et plus les BAD GONES.
Que du bonheur.........

Qui c'est les meilleurs, évidemment c'est les Verts...........La , la, la, la...........

Signaler Répondre

avatar
nouvelabonné le 07/10/2013 à 09:05

Arès beaucoup d'hésitations,je vais enfin prendre un abonnement de l'OL:
Je serai sur de voir des buts...contre l'Ol ,ok mais yaura des buts...

Signaler Répondre

avatar
milouxe le 07/10/2013 à 08:51

Cela vas rabattre le caquet des BAD GONES et de leur acolytes.
Quant je vois en bord de mer des autocollants de l'OL collés sur des panneaux ou des réverbères je rigoles.
Un club 14° du classement qui se la joue comme le REAL ou le FC Barcelona.
Quant on est mauvais on la ferme et on reste discret.

Signaler Répondre

avatar
berjalie le 07/10/2013 à 08:22

Y aurait pas un GROS problême du côté" du staff médical avec tous ces joueurs blessés ou à vbout de course? et puis Garde aussi, il est mielleux, sans gniac, sans énergie, bref un piêtre entraineur

Signaler Répondre

avatar
Epsilon le 07/10/2013 à 08:20

Je me demande combien de temps les gens vont continuer à enrichir ces millionnaires avant de se trouver un passe-temps moins onéreux, plus fun et plus constructif!

Signaler Répondre

avatar
andré le 07/10/2013 à 07:08
aegir a écrit le 06/10/2013 à 23h52

Quand je pense que l'argent du contribuable a servi à cautionner l'OL pour le grand stade à hauteur de 40 millions.

Les exemples du Mans et de Grenoble n'ont pas suffit : "mais non, l'OL c'est un grand club, c'est pas comme le Mans et Grenoble !".

Ben si. Bientôt la L2 pour l'OL ; et une facture de 40 millions pour le contribuable.

Aulas démission

Signaler Répondre

avatar
alain le 07/10/2013 à 05:39

messieurs les recruteurs porquoi engager des joueurs sans talent qui viennent du bout du monde sans talent (j'aimerais avoir d'ailleur une explication a ce sujet) allez donc sur les terrains le dimanche dans la région vous y trouverer des supers joueurs meilleurs que les joueurs pros de l'ol et ils ne vous couterons pas 400 000 euros par mois eux !!!!
renouvellez vos staff technique il y a des personnes qui en font part depuis 30 ans.

Signaler Répondre

avatar
aegir le 06/10/2013 à 23:52

Quand je pense que l'argent du contribuable a servi à cautionner l'OL pour le grand stade à hauteur de 40 millions.

Les exemples du Mans et de Grenoble n'ont pas suffit : "mais non, l'OL c'est un grand club, c'est pas comme le Mans et Grenoble !".

Ben si. Bientôt la L2 pour l'OL ; et une facture de 40 millions pour le contribuable.

Signaler Répondre

avatar
jojo le 06/10/2013 à 20:29

AULAS démission !! Aulas Démission !!!

C'est un Quatari qu'il faut

Signaler Répondre

avatar
un CON tribuable le 06/10/2013 à 20:29

Ne valait t il pas mieux un Gerland rénové et une grande équipe comme on l avait avant la braderie Aulas plutôt q un grand stade payé avec nos sous et une équipe de loosers meme pas digne de la D2 n est ce pas Aulas Collomb Giorgi meme combat remplir vos poches direction la Suisse

Signaler Répondre

avatar
OL est ses problèmes !! le 06/10/2013 à 19:40

Monsieur AULAS est vraiment stupide. Il veut régler les problèmes en interne.
Le problème, c'est que Monsieur AULAS veut tout, une grande équipe, un grand stade, de grands supporters.
On ne peut pas tout avoir, il faut choisir. Aujourd'hui OL n'est plus ce qu'il était hier, et ce n'est pas un grand stade qui fera la différence. Il faut de l'argent, et OL n'a plus d'argent. L'action est au plus bas, les actionnaires perdent de l'argent. La vente d'Oriane a fait un bide.
Monsieur AULAS s'il vous plait, arrêtez la décatombe, pensez au supporters, pensez aux actionnaires, et stopper vos extravagances.

Signaler Répondre

avatar
sérieux? le 06/10/2013 à 19:18
Toto a écrit le 06/10/2013 à 19h01

Aulas je te prête mon stade de poncin dans le 01

déconnes pas! tu vas t'emm...à regarder les matchs...

Signaler Répondre

avatar
Toto le 06/10/2013 à 19:01

Aulas je te prête mon stade de poncin dans le 01

Signaler Répondre

avatar
titanic le 06/10/2013 à 18:50

la différence entre l'OL et le titanic,c'est que pendant le naufrage du bateau ,on jouait toujours de la musique....

Signaler Répondre

avatar
SECTION 87 JB le 06/10/2013 à 18:29

SOS SOS SOS EQUIPE EN BOIS ET LE 3 EME BUDGET DE FRANCE 17 INTERNATIONAUX LES JOUEURS TRAHISSENT LOL LES BG SONT OU IL FAUT FAIRE LE MENAGE

Signaler Répondre

avatar
AbbéPierre le 06/10/2013 à 18:26

Vite avec nos impôts un grand stade pour l'OL qui brillera en ligue2
Si l'on peut comprendre des subventions pour un club qui joue la ligue des champions (retombé médiatique)
Pas de résultats,pas d'argent public;Mr AULAS en digne patron libéral le comprendra !!!

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.