Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Jean-Michel Aulas - LyonMag.com

Grand Stade de l’OL : le gratin lyonnais réuni mardi à Décines pour la pose de la première pierre

Jean-Michel Aulas - LyonMag.com

Trois ans après la date initialement prévue pour sa mise en service, la première pierre du Grand Stade sera posée ce mardi matin à 10h.

La fin, peut-être, d'une longue bataille judiciaire pour Jean-Michel Aulas, le président du club lyonnais. Pour l'occasion, forcément, la cérémonie se fera en grandes pompes puisque tous les officiels devraient être présents.

Le maire de Lyon sera bien évidemment du rendez-vous, tout comme les dirigeants de la Foncière du Montout, la société, filiale chargée de la construction du Grand Stade. Côté collectivités, Jean-François Carenco, le préfet du Rhône est attendu à Décines, ainsi que Danielle Chuzeville, la présidente du Conseil Général, Jérôme Sturla, le maire de Décines, et Bernard Rivalta, le président du Sytral. Enfin, le monde du football ne sera pas en reste avec le président de la FFF Noël Le Graët et Frédéric Thiriez, le président de la Ligue.

Ce projet évalué à 405 millions d'euros comprend un stade de 58 000 places et 16 000 places de parking. La pelouse sera à ciel ouvert, mais les tribunes seront entièrement couvertes. Il pourra accueillir d'autres sports comme le rugby, mais aussi des évènements culturels. Le projet ne contient pas seulement un stade mais bien un "parc Olympique Lyonnais" comme aime l'appeler JMA avec tout un complexe sportif, un centre médical dédié au sport, un centre de loisirs, un centre de remise en forme, un auditorium, deux hôtels et des immeubles de bureaux. Le site emploiera 1500 personnes et même jusqu'à 4000 les jours de match selon le président du club.

Les opposants sur le qui-vive

Mais les opposants au Grand Stade ne baissent pas les bras pour autant. Sur son site, l'association Carton Rouge incite les militants à se faire entendre lors de la pose de la première pierre avec cet appel "Chômeurs, licenciés, expulsés, bonnets rouges, opposants de tout poil, "les damnés de la terre", c'est le moment de venir voir comment ce beau monde utilise l'argent public pour construire un stade inutile (...)". Enfin un rassemblement sera organisé à 13h30 sur la place Bellecour avec la pose de "la pierre tombale" de l'OL.

D'ailleurs leur combat devant les tribunaux continue. La cour administrative d'appel se prononcera dans la matinée sur la déclaration d'utilité publique des travaux d'extension du tramway T3, annulée grâce à leur recours par le tribunal administratif de Lyon.

Le Stade des Lumières doit désormais voir le jour le 29 janvier 2016, soit quelques mois avant le début de l'Euro organisé en France. Décines s'est d'ailleurs portée candidate pour accueillir le match d'ouverture de la compétition, ainsi que des rencontres de poules et une demi-finale.

Une fois la première pierre posée, les supporters attendront également de la part de Jean-Michel Aulas des garanties sur le bon déroulement du chantier. Le naming de l'écrin se fait également attendre alors que l'homme fort de l'OL sonde plusieurs investisseurs de continents orientaux.



Tags : ol | grand stade | aulas | décines |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.