De nouvelles mesures de chômage partiel à Renault Trucks ?

De nouvelles mesures de chômage partiel à Renault Trucks ?

Un comité central d'entreprise doit se tenir ce jeudi à Vénissieux. Selon le Progrès, la direction devrait présenter un projet qui prévoit un à deux jours de chômage partiel par semaine à partir du mois de janvier 2014. Tous les sites de production français seraient concernés par cette mesure pour au moins trois mois. Dans la région, Vénissieux et Bourg-en-Bresse sont concernées. Ce n'est pas la première fois que les salariés de Renault Trucks subissent le chômage partiel.

4 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Dortu le 05/12/2013 à 17:06

Il faut faire confiance au nouveau management pour sortir très rapidement de cette ornière.
L'entreprise a un potentiel énorme avec la nouvelle gamme qui a mon avis est une réussite sur tous les plans, et a soft offer pour se démarquer des concurrents

Signaler Répondre

avatar
Objectivité le 05/12/2013 à 10:32

Ne confondons pas Collomb qui n'est pas socialiste et Hollande. Il faut virer Collomb certes mais Hollande assume l'héritage de Sarko, soyons objectif, la dégringolade de Berliet ne date pas d'aujourd'hui, la France a des difficultés pour être un pays industriel. Elle a connu des "grands capitaines d'industrie" comme l'emblématique Tchuruck, qui voulait faire du "fabless", on y est ! Profit immédiat, pas de Ret D, croissance externe, cela ne dure qu'un temps. C'est le paradigme de nos grands capitaines d'industrie qu'il faut changer, et là il faut prendre exemple sur les Allemands!

Signaler Répondre

avatar
moi je moi je le 05/12/2013 à 09:34

Niveau remuage de langue tu peux effectivement donner des leçons.

Signaler Répondre

avatar
Foldire le 05/12/2013 à 09:06

Jamais entendu autant de nouvelles concentrées dans un temps aussi restreint sur les plans sociaux, chômage partiel ou définitif, licenciements, et dans le même temps voir les statistiques du chômage s'améliorer.

Encore du génie socialiste que de pouvoir améliorer les statistiques officielles du chômage dans une période de licenciements massifs.

Ils sont trop forts ces socialistes.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.