Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

LyonMag

Classes “prépa” : 600 manifestants à Lyon ce mercredi

LyonMag

Deux jours après leur premier mouvement qui avait réuni 1000 personnes, ils ont remis ça ce mercredi matin.

600 élèves et enseignants de classes préparatoires ont manifesté contre la possible réforme de Vincent Peillon qui réviserait les statuts et missions des profs. Ces derniers craignent une baisse de leur salaire de l'ordre de 10 à 20%.



Tags : classes prepa |

Commentaires 3

Déposé le 12/12/2013 à 14h56  
Par irréformable Citer

sans se poser la question si le projet était justifié ou pas c'est à dire se demander si les privilèges de ces profs de l'élite étaient condamnables,on peut toutefois affirmer que le gouvernement a bien fait preuve d'amateurisme en revenant sur leur réformes à la moindre pression de lobbies:tout le monde veut des réformes pour la France mais à la moindre mesure présentée la contestation rend caduc toute velléité:véritable signe d'une gouvernance hésitante et d'une France schizophrème:Devons nous être dans le fonds pour se réformer?

Déposé le 11/12/2013 à 18h04  
Par mdsud Citer

Au-delà des 8000 profs de prépa concernés, ce sont plus de 80.000 bulletins de votes qui s'envolent pour le PS aux prochaines élections !

Les 80.000 étudiants de prépa actuels n'ont pas voté aux dernières présidentielles mais gageons qu'au vu de regard que leur renvoie le PS au travers de la réforme Peillon, ils auront du mal à faire remonter la côte de popularité de M. Hollande.

Ces étudiants voient leurs efforts dénigrés alors qu'ils ont choisi l'excellence. On dénigre leur formation, leurs professeurs, alors qu'ils ne ménagent pas leurs efforts et se reconnaissent dans des valeurs comme le travail, le mérite, l'excellence.

Ces futurs électeurs sont des jeunes qui communiquent au travers de leurs familles ou surtout de leurs réseaux sociaux.
Et s'ils n'ont pas le temps de bouger car leurs profs même grévistes (et non payés) continuent d’assurer gracieusement les cours), ils en parlent autour d'eux : entre les amis, les anciens préparataires, les parents, et les autres enseignants que M. Peillon n'arrive pas à diviser; faites-vos comptes messieurs les politiques !

Inutile d'avoir fait "math sup" pour voir que même en s'attaquant à une minorité, on n'est pas à l'abri des conséquences induites...

Déposé le 11/12/2013 à 16h43  
Par marcel Citer

Hélas, ce n'est pas "remis ça" mais "continué" qu'il faudrait écrire: voilà bel et bien trois jours et non pas deux que les élèves et les professeurs sont en grève, contre un Projet Peillon vécu comme une véritable condamnation du mérite et de l'effort personnel. Faire passer tous ces jeunes pour des nantis est horriblement blessant de la part du ministre. S'ils sont brillants et réussissent, c'est bien parce que la prépa leur offre un suivi intense (évaluations ultra fréquentes) et une formation d'exigence (à niveau égal au moment du bac, nos condisciples d'université faisaient ensuite en 1 an ce que nos professeurs exigeaient de nous en 3 mois. Et cela a-t-il vraiment changé ?) Ils n'ont pas vraiment l'impression de voler leur réussite à d'autres...

De toute façon ce sont tous les lycées de France qui sont attaqués: le ministre supprime des heures de préparation (labo, examen) partout, notamment dans les niveaux où l'on prépare le bac (1ère et terminale). Les jeunes se débrouilleront.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.