Justice : Toto fait appel de la relaxe de son agresseur présumé

Jeudi, le tribunal correctionnel de Lyon se prononçait sur le passage à tabac en décembre 2012 de Toto, un ex-militant proche des Brigades rouges italiennes.
Et le prévenu, ancien trésorier des Jeunesses Nationalistes, a finalement été relaxé, ce qui constitue "un scandale" pour Armand Creus, conseiller régional Front de Gauche. Toto a donc fait appel du jugement, une décision soutenue par le collectif 69 de vigilance contre l'extrême-droite.

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.