Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Stéphane Santini - DR

Chasselay - Monaco : Stéphane Santini et ses joueurs visent “un énorme exploit”

Stéphane Santini - DR

L’heure du choc approche pour les amateurs de Chasselay. Mercredi à 17h, ils se présenteront sur la pelouse du stade Gerland pour affronter l’AS Monaco en 16e de finale de Coupe de France.

Après avoir éliminé Istres (L2) au tour précédent, les Chasselois rêvent d’un exploit majuscule face à l’équipe de la principauté, 2e de Ligue 1 derrière l’intouchable PSG. A 24 heures du coup d’envoi, l’entraineur Stéphane Santini prépare son groupe en essayant de rester fidèle à ses habitudes.

LyonMag : Premièrement, comment se sent le groupe à la veille de cette rencontre ?

Il y a de la bonne humeur, tout se prépare dans une très bonne ambiance. Il nous reste une séance aujourd’hui, une dernière répétition, mais c’est sur que le contexte du match de demain sera totalement différent.

LM : Justement, comment se prépare-t-on pour un tel match ? Est-ce que vous avez mis en place des choses particulières ?

Non, pas du tout. Il ne faut pas rajouter à l’événement, au stade dans lequel on va jouer, à l’adversaire qu’on va affronter… Il y a des habitudes qu’il ne faut pas changer donc on va rester dans une préparation habituelle. Nous avons une façon d’aborder les matchs, on va essayer de rester dans ce qu’on sait faire. Plus on restera dans nos habitudes, plus on aura de repères et mieux ce sera pour tout le groupe.

LM : Vous n’avez donc pas utilisé la vidéo pour diffuser, par exemple, des images d’exploits réalisés ces dernières années ?

C’est sur que la nouvelle génération de joueurs suit beaucoup le foot sur Internet donc ils connaissent ces parcours exceptionnels. Mais faire des parallèles avec Calais ou d’autres équipes qui ont réalisé de belles choses, ce n’est pas ma façon de préparer le groupe. Je me concentre sur mes joueurs et sur l’adversaire, c’est suffisant. On a déjà fait quelque chose de bien face à Istres, maintenant, vu la pléiade de stars qui composent l’effectif de Monaco, on s’attaque pratiquement à ce qui se fait de mieux, au niveau français, avec Paris. Malgré tout, je le dit et je le répète, si on a 1% de chance de se qualifier, on jouera notre chance à fond. Et pourquoi pas créer un énorme exploit.

LM : Pour vous, quelles sont les clés de ce match ? Les faiblesses à exploiter ?

Honnêtement je ne parlerais pas de faiblesses, ce serait déplacer vis-à-vis d’une équipe comme ça. On aura forcément des opportunités de marquer ou de les mettre en difficulté. Il faudra s’appuyer sur nos principes habituels, c’est à dire respecter l’organisation, être très concentrés et faire preuve de solidarité. Si on ajoute des qualités individuelles, pourquoi pas les perturber. Voilà les lignes directrices, après il y aura forcément des petits ajustements en fonction de l’équipe que l’on va rencontrer et que j’évoquerai au cas par cas avec les joueurs concernés.

LM : Est-ce que Ludovic Giuly, de part son expérience, peut vous aider dans ce travail de préparation ?


Oui bien sur, c’est un garçon qui a une énorme carrière, qui a gagné énormément de titres. Il sait aborder ce genre de situations et tout ce qu’il y a autour. C’est forcément un relais important, encore plus pour un événement comme ca. Il connait bien la personnalité de ses coéquipiers et leur donnera de bon conseils, je ne me fais aucun souci là-dessus. Il a toute ma confiance et il le sait. 

LM : Finalement, est-ce que le fait de jouer à Gerland représente un handicap pour vous ?

Pour le club c’est une fête, c’est la première fois que le club atteint les 16eme de finale donc le fait de jouer à Gerland c’est très bien de ce point de vue là. Il y a probablement un avantage pour Monaco car ils ont l’habitude d’évoluer dans des stades comme ca mais, au final, ce qui m’intéresse c’est ce qui va se passer sur le terrain. Au-delà, si on arrive à remplir les deux tribunes de Jean Bouin et Jean Jaurès ce sera une bonne chose pour le club. Ce sera représentatif de notre parcours, de l’implication des bénévoles, des dirigeants et du travail effectué par Monsieur Fontanel dans son rôle de président. Pour le club c’est la meilleure représentativité possible.



Tags : football | chasselay | coupe de france | monaco |

Commentaires 1

Déposé le 22/01/2014 à 05h10  
Par zygo Citer

Bravo à eux et j'adore ce genre d'exploits dans le sport

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.