Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Coup d'envoi de la rencontre à 17h - LyonMag

A Rennes, l’OL ne peut pas calculer

Coup d'envoi de la rencontre à 17h - LyonMag

Engagé encore sur quatre tableaux dont trois épreuves de coupes, l'OL ne doit pas calculer et c'est le meilleur moyen d'avoir une chance de gagner quelque chose à la fin de la saison et de rester européen pour la 18ème année consécutive.

Pour l'heure, l'Olympique Lyonnais reste invaincu sur les douze derniers matches toutes compétitions confondues et sur six victoires de rang. Face à Rennes, ce dimanche à 17 heures, l'équipe de Rémi Garde voudra entretenir cette dynamique au moment de débuter une série de neuf rencontre sur le mois de février. Dès mercredi, il faudra donc revenir sur le terrain pour tenter de se qualifier pour la finale de la coupe de la Ligue contre Troyes, équipe de L2.

Pour réaliser ce parcours exigeant mais excitant, l'OL a pu conserver l'ensemble de son effectif. Cette année, le mercato hivernal ne laissera pas de stigmates comme cela avait pu être le cas en 2013 après que Jean-Michel Aulas s'était mis en tête de transférer Gomis ou Lisandro, d'alléger son effectif sous prétexte qu'il y avait des doublons mais plus sûrement pour alléger une masse salariale trop importante comme il avait pu le faire en dégageant les fameux "dinosaures du vestiaire", l'été précédent et réaliser un transfert pour améliorer le bilan comptable. "On est dans un club de football et parfois il est bon de s'en souvenir", a adroitement suggéré Garde cette semaine en conférence de presse.

Et son intervention comme celle de Bernard Lacombe ont permis au groupe de s'épargner un départ douloureux, celui de Maxime Gonalons dont le transfert pour Naples était quasiment acquis pour 15 millions d'euros environ, voire celui de Clément Grenier vers Newcastle. Les deux joueurs majeurs issus de l'Académie OL resteront jusqu'à la fin de la saison mais on peut quand même douter qu'ils seront là quand le mercato d'été sera terminé fin août.
C'est donc avec toutes ses forces, sauf Gourcuff, ménagé pour des adducteurs douloureux, que l'Olympique Lyonnais défendra ses chances à Rennes, un club qui, de son côté, a profité du mois de janvier pour faire évoluer un effectif décevant.



Tags : ol | rennes | Ligue 1 |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.