Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

LyonMag

L’OL en finale, l’Europe dans la mire

LyonMag

Vainqueur 2 à 1 de Troyes, mercredi à Gerland, l'OL s'est donc qualifié pour la finale de la coupe de la Ligue.

C'est la cinquième fois que l'Olympique Lyonnais arrive à ce stade de la compétition qu'il n'a gagnée en 2001 (contre Monaco 2-1 après prolongation) pour trois finales perdues en 1996, 2007 et 2012.
Après une première moitié de saison rendue difficile notamment par le nombre très élevé de joueurs indisponibles, le printemps qui s'annonce apparaît bien plus motivant.
L'OL est revenu au 6e rang de la Ligue 1 et est aussi encore en course en coupe de France, épreuve dans laquelle il affrontera Lens (L2) dans huit jours à Gerland en 8e de finale.
Le parcours en Europa league peut aussi se poursuivre avec un adversaire ukrainien, Chernomorets Odessa que les Lyonnais peuvent éliminer avec notamment le match retour des 16es de finale à jouer à domicile.
L'Europe est donc dans la mire.

Bien sûr, en finale ce la coupe de la Ligue, il faudra vaincre l'ogre parisien et Zlatan qui a fait plier Nantes avec deux buts dans l'autre demi-finale (2-1), mardi.
Mais en cas de victoire du PSG le 19 avril au Stade de France, dans lequel l'OL de Garde se rend pour la 3e fois depuis 2012, la 5e place du championnat deviendra qualificative pour l'Europa league avec deux tours de qualification à franchir en plein été, comme cette saison.
Et dans cette perspective d'un retour vers les premières places de la Ligue 1, si l'Olympique Lyonnais est encore, tout comme Bordeaux, à six points de Saint-Etienne, 4e, et à sept de Lille, 3e, il n'est qu'à deux longueurs de Marseille qui est 5e.

Cette finale PSG-Lyon donne donc un autre visage à la fin de saison du football français dans son ensemble.
Sur un plan plus local, l'OL a bien relancé sa dynamique sportive après avoir perdu à Rennes dimanche mais il faudra voir si cette relance est durable et dès dimanche à Nantes, actuellement en difficulté, d'autant plus que l'effectif lyonnais recommence à déplorer quelques absents.
Clément Grenier va revenir de suspension mais Samuel Umtiti va probablement prendre plusieurs matches ce soir en commission de discipline laquelle pourrait bien citer Milan Bisevac pour le comité de visionnage après son coup de coude à Toivonen seulement sanctionné d'un carton jaune.
Miguel Lopes est encore en phase de reprise comme Mouhamadou Dabo.
Quant à Yoann Gourcuff, sorti pour une blessure aux adducteurs contre Evian-Thonon-Gaillard, forfait à Rennes et espéré face à Troyes, il a encore renoncé. A son sujet, on ne sait jamais combien de temps l'indisponibilité peut durer...
Rémi Garde a justifié l'absence du meneur de jeu en rappelant qu'il avait joué plusieurs matches dernièrement avec une blessure aux côtes et qu'il avait certainement compensé au plan musculaire. "Il n'était finalement pas prêt à jouer contre Troyes", a regretté l'entraîneur en conférence de presse.
Enfin, Maxime Gonalons est sorti à la mi-temps, pour une "fatigue musculaire", mot à la mode désormais, aux ischios-jambiers. Il avait déjà souffert à Rennes.
Là aussi, ce n'est pas vraiment bon signe à l'heure du marathon du mois de février. Car il reste sept matches à jouer d'ici au 2 mars.



Tags : ol | olympique lyonnais |

Commentaires 1

Déposé le 06/02/2014 à 21h07  
Par oups Citer

Il faut la gagner, cette finale pour l'argent.Et pas d'argent pas de stade

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.