Invalidation d'une tête de liste : Boudot dénonce "une basse manoeuvre politique"

Invalidation d'une tête de liste : Boudot dénonce "une basse manoeuvre politique"
Photo Lyonmag.com

Christophe Boudot, candidat du Rassemblement Bleu Marine (FN) à Lyon a donné une conférence de presse ce vendredi après-midi, afin de réagir à l'invalidation de la candidature d'Isabelle Surply, tête de liste dans le 2e arrondissement.

La préfecture a refusé la candidature d'Isabelle Surply pour "absence d'attache fiscale à la commune". Selon Christophe Boudot, la préfecture aurait créé un mémento facilitant la lecture de l'article R128 du code électoral. Si l'article avait été lu dans sa version intégrale, jamais l'omission justifiant le renvoi d'Isabelle Surply n'aurait été commise, selon le candidat. "C'est une manoeuvre de basse politique", dénonce-t-il encore.

Boudot certifie que le bail de son ex-candidate a été enregistré à la date requise, c'est-à-dire avant le 31 décembre 2013. Isabelle Surply, quant à elle, certifie avoir conclu son bail en automne. Sa candidature a été refusée deux jours avant la fermeture des listes. "Nous n'avons même pas reçu le mail réglementaire, mais c'est une lettre en recommandé qui nous l'a annoncé", poursuit Christophe Boudot. Mardi, il était trop tard pour se tourner vers le tribunal administratif.

"Isabelle Surply est une candidate à l'énergie débordante, elle faisait campagne depuis plusieurs mois", déplore-t-il. La jeune femme de 29 ans sera donc remplacée par Aude Simian, âgée de 25 ans. Cependant, Isabelle Surply reste "l'ambassadrice qui accompagnera Aude Simian dans toutes ses démarches".

Conséquence logique, le FN a dû refaire tous ses dossiers et ses tracts en urgence. Si Christophe Boudot admet que le remplacement d'Isabelle Surply peut nuire à sa liste, il pourra compter à nouveau sur une farouche opposante au mariage pour tous avec Aude Simian. Une thématique très prisée dans le 2e arrondissement.

7 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
pacino le 09/03/2014 à 07:55

Pas grave ,le FN sera bientôt au pouvoir !!!! Les listes sont hausses Record

Signaler Répondre

avatar
Aristote le 08/03/2014 à 07:24

Le FN qui crie au complot, je trouve la ligne de défense pitoyable. Mme Surply croyait elle vraiment s'implanter dans le 2ème en y étant parachutée depuis l'automne.Lyon n'aime pas le parachutage de candidats que ce soit Surply ou Servien d'ailleurs.

Signaler Répondre

avatar
Françoise57 le 08/03/2014 à 00:09

Au fait qui est le chef de la Préfecture du Rhône ? Ce fameux Carenco qui, lorsque la permanence du FN avait été taguée, n'avait rien trouvé de mieux à dire que "Celui qui sème le vent récolte la tempête". Au lieu de soutenir les victimes de délits, il encourageait les contrevenants et a tenu des propos partisans. Digne représentant du gouvernement, de l'UMPS même puisqu'il est parait il UDI, proche de Borloo !

Signaler Répondre

avatar
justicier masqué le 07/03/2014 à 23:35

Heuuu... ce qui vaut pour les uns vaut aussi pour les autres ?? Si le FN avait fait la moitié du quart des boulettes des autres partis, il serait interdit depuis longtemps ! Voir les Bouches du Rhône !
Dans le cas d'Isabelle Surply il s'agit d'interprétation de textes, pas de malhonnêtetés, d'emploi fictif, d'abus de biens publics !
Tout cela montre que le FN dérange le système lyonnais, alors continuez !

Signaler Répondre

avatar
Moi le 07/03/2014 à 22:22

Pourquoi ce qui s'applique à Mme Surply ne s'applique par à Mmme Servien ? La préfecture ferait-elle des passe-droit ?

Signaler Répondre

avatar
Bisounours le 07/03/2014 à 21:39

c'est marrant dès que le FN fait une erreur ou fait preuve d'amateurisme c'est la faute des autres. C'est naturel chez eux ce réflexe "collégien" ou c'est de l'incompétence ? Ceci étant s'ils gèrent leur campagne comme ils ont gérés les villes gagnées aux élections municipales il y a de quoi avoir peur. Comme les autres !

Signaler Répondre

avatar
Le Vengeur Masqué le 07/03/2014 à 17:00

Mr BOUDOT : la théorie du complot!!!
Rien que cela, ça faisait longtemps que l'on ne l'avait plus entendue, cette vieille rengaine recuite de l’extrême droite française. Eh oui Mr Boudot, nous sommes en démocratie avec des lois et règlements, ce qui vaut pour les uns vaut aussi pour vous!!!
A bon entendeur salut!

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.