Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

LyonMag

Vélo + Rhône : Viarhôna en fête à la fin du mois

LyonMag

L’itinéraire cycliste le long du Rhône fait sa fête, à Lyon, le 1er juin.

On s’en souvient, le Bourgeois Gentilhomme de Molière s’exclamait déjà en 1673 : "Il y a plus de quarante ans que je dis de la prose sans que j'en susse rien". 350 ans plus tard, Roland Bernard, Vice Président du Comité Régional du Tourisme, regrette que le Bourgeois lyonnais soit encore ignorant, car "il  prend la ViaRhôna sans le savoir, quand il suit les quais du Rhône en vélo".

Une fête pour le vélo le 1er juin Quai Augagneur

Jean-Jack Queyranne pour le Conseil Régional et Elisabeth Ayrault pour la CNR - Compagnie Nationale du Rhône (co-financeurs de cette gigantesque piste cyclable de 273 km qui suit le cours du Rhône dans toute la Région), espèrent bien qu’après la fête qu’ils organisent le 31 mai et le 1er juin le long du Quai Augagneur (acrobatie sur vélos, vélos fous customisés, cirque à bicyclette, etc) les Lyonnais sauront que ViaRhôna ce n’est pas seulement la possibilité de balades dans la Drôme provençale.

Du lac Léman aux calanques de Marseille

A terme (horizon 2020) la CNR et le Conseil Régional veulent terminer les 160 km de pistes qui restent à tracer pour suivre tout le cours du Rhône. Ça ne sera pas facile, il reste quelques goulets d’étranglement. La vallée de la chimie au sud de Lyon en est un : où faire passer  la ViaRhôna  - qui ne doit jamais s’éloigner de son fleuve tutélaire - alors que l’endroit est classé Seveso et donc interdit aux cyclistes ?  "On étudie actuellement un tracé qui passerait par la rive droite du Rhône", envisage, confiant, Jean-Jack Queyranne.
Bref, si tout se déroule comme prévu, le Comité Régional du Tourisme espère même  se connecter avec un ViaRhôna Suisse (qui porte le nom a priori étrange de Route du Rhône) tout en espérant que la Région Paca aura relié Marseille au sud de la Drôme et ainsi pouvoir offrir aux cyclistes européens une autoroute à vélo du Léman à la Méditerranée. Danielle Romagnoli prend très au sérieux sa mission de vendre ViaRhona aux Européens, elle qui va faire découvrir à 5 journalistes européens (Allemands, Suisse et Néerlandais) des morceaux choisis de la ViaRhôna, de Rochemaure à Condrieu.

En attendant les grandes vacances

Jean-Jack Queyranne lui-même n’est pas en reste quand il s’agit de pédaler. Les TER de la Région étant trop larges pour les quais des gares, les écrans de Rhône Alpes Cinéma courant le risque de devenir noir, il reste au Président de la Région la possibilité de s’évader à l’aide de la petite reine.
L’année dernière il avait célébré la fête de Viarhôna avec un parcours dans la Drôme. Cette année ça sera 30 km dans l’Ain et la Haute Savoie. Et il assure aux journalistes présents sur la péniche secouée par un Rhône énergique qu’il garde un souvenir émerveillé des 35 km séparant Groslée de la Grotte de la Balme.
Mais pour les grandes vacances pas de ViaRhôna. Ça sera l’Italie. Mais à vélo tout de même.

@lemediapol



Tags : viarhona |

Commentaires 3

Déposé le 12/01/2015 à 17h40  
Par cbandiera@free.fr Citer

en fait claudio a testé le long de la chimie ca passa é vélo
pas de danger de terrorisme, ya des cameras partout
mais il est vrai que le parcours n'est pas tres bucolique
le danger serait en cas de fuite , de gaz ou explosion
le chemin passe en effet à moins de 50 m des produits dangereux
et en cas d'alerte comment bloquer les accès ?
claudio a testé pour vous et en est revenu vivant
https://www.youtube.com/watch?v=mvn-OFm08q8
video sans aucune garantie du parcours cependant
c'est assez tordu a trouver deja

Déposé le 05/11/2014 à 08h01  
Par claudiodelafaverges Citer

curieusement c'est à lyon que piétine ViaRhôna
pas de balisage a la croix luizet aucune balise Viarhôna sur les quais sortie et entrée de Lyon pas évidente
après moults passges (40) et après avoir testé ttes les options
c'est pour cela que claudio a édité ce topo guide
pour aider les sacochards venus du nord


http://cbandiera.free.fr/parcours/le-rhone-a-velo/topo/

Déposé le 23/05/2014 à 09h53  
Par Bo Citer

Je lis

"La vallée de la chimie au sud de Lyon est un goulet d'étranglement : où faire passer la ViaRhôna - qui ne doit jamais s’éloigner de son fleuve tutélaire - alors que l’endroit est classé Seveso et donc interdit aux cyclistes ?"

Le classement Seveso interdit donc le passage des cyclistes, mais pas des piétons, des bateaux et de l'autoroute A7.

Quelqu'un peut-il m'expliquer la dangerosité spécifique pour les cyclistes (ou en raison des cyclistes) ? Vulnérabilité particulière des cyclistes, plus sensibles que les autres aux risques provenant des sites classés Seveso ?
Crainte de cyclistes terroristes ?

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.