Qualité de l'air : Lyon peut mieux faire ...

Qualité de l'air : Lyon peut mieux faire ...

L'association environnementale Respire a dressé le palmarès de la qualité de l'air dans les cent plus grandes agglomérations européennes.

La ville de Lyon ne fait pas partie des bons élèves ...tout comme le reste de la France. Pour cette étude, l'association a pris en compte plusieurs facteurs d'analyses : les conditions géographiques, les politiques pour lutter contre la pollution et même les endroits où sont placés les capteurs.

Respire a calculé le nombre de jour par an où les particules de dioxyde d'azote et d'ozone ont dépassé les seuils de tolérance. Lyon en compte 60, ce qui classe la capitale des Gaules 55ème de ce classement derrière Toulouse mais devant Paris, Marseille et Nice.

Les zones géographiques sont aussi déterminantes pour l'accumulation de particules et la qualité de l'air. Ainsi le Royaume-Uni et le sud de l'Espagne sont beaucoup moins concernés par la pollution. La circulation automobile dans les grandes villes favorise également la pollution. 35 jours étant le seuil maximal toléré, Lyon qui a dépassé ce taux risque d'ailleurs une amende distribuée par l'Union Européenne.

La France est d'ailleurs menacée d'une dizaine d'amendes dont les chiffres atteindraient plusieurs dizaines de millions d'euros.

Tags :

air

pollution

Lyon

2 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
www.bruitdevert.fr le 05/06/2014 à 16:07

Malheureusement tous les prétextes sont bons pour les utilisateurs de la voiture pour ne pas la laisser en bas de chez eux : de la fiabilité des TER, des grèves des TCL (pourtant rares) du temps gagné en voiture, des gens qui travaillent ! comme si ceux qui prenaient le bus allaient se balader...bref la voiture c'est le salon roulant individuel.

En raison de la pollution les enfants dans les écoles ne peuvent pas sortir en récréation, pas de sport en plein air non plus dans les collèges et lycées, des morts prématurées chaque année...mais pour les acharnés de la bagnole rien de fait sens.

Et le pire c'est que la plupart des trajets dans notre agglomération font moins de cinq kilomètres.

Un petit effort de certains et la qualité de l'air serait rapidement bien meilleures pour tous.

http://bruitdevert.fr/2014/04/pollution-de-lair-la-transition-ecologique-simpose/

Signaler Répondre

avatar
Karine le 05/06/2014 à 11:46

Si l'on pouvait compter sur la fiabilité des TER, il y aurait sans doute beaucoup moins de monde sur les routes

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.