Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Bourse : les valeurs lyonnaises en chute libre

Roland Tchénio

Alors que la Bourse de Paris a perdu 6,83% les actions des entreprises lyonnaises s'effondrent, de -3,87% pour l'Olympique lyonnais à -8,30% pour GL Events.

La Bourse de Paris a poursuivi sa chute lundi 21 janvier. Le CAC 40 a reculé de 6,83% et passe à 4 744,45 points, tandis que Francfort a perdu 7,16%. Soit les plus fortes chutes depuis le 11 septembre 2001. Et les Bourses asiatiques ont clôturé dans le rouge : -3,86% à Tokyo et -5,14% à Shangai.
Cette crise boursière a durement frappé les valeurs lyonnaises. Puisque GL Events, le leader européen de l'événementiel, a perdu 8,30%, pour atteindre 27,50 euros. Depuis le 1er janvier, l'action du groupe dirigé par Olivier Ginon a chuté de 30,82% ! Autre baisse plus forte que la moyenne du CAC 40 : Cegid qui a reculé de 9,99%, à 18,30 euros. Son pdg Jean-Michel Aulas a vu le cours de Bourse de Cegid s'effondrer de 37,86% depuis le début de l'année, alors que la valeur de l'OL a baissé de 3,87%, à 18,90 euros.
Toupargel, l'entreprise de Roland Tchénio spécialisée dans la distribution de produits surgelés, dévisse de 5,66%, à 21,65 euros. Soit une baisse de 18,30% depuis le 1er janvier. Jacquets Metals a vu son action chuter de 6,72%, à 51,50 euros, alors que BioMérieux est en recul de 6,69%, à 60,23 euros. Sans oublier Boiron, le leader de l'homéopathie, qui recule de 5,91%, à 16,39 euros.
Les SSII ne sont pas épargnées par la crise boursière, puisque Sword perd 7,91% à 23,05 euros. Alors qu'Akka Technologies chute de 6,77%, à 11,99 euros.



Tags : bourse |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.