Un an après son incendie, l'incinérateur de Rillieux envisage sa réouverture prochaine

Un an après son incendie, l'incinérateur de Rillieux envisage sa réouverture prochaine
L'incendie de novembre 2013 - DR

Un fonctionnement opérationnel complet, c'est l'objectif à court terme de la direction de l'usine d'incinération de déchets de Valorly à Rillieux.

Selon le Progrès, les locaux pourraient reprendre leurs activités cet hiver, après une phase de tests et de réglages en septembre.

L'incinérateur rillard avait été victime d'un impressionnant incendie en novembre 2013. Conséquences, les 2500 tonnes de déchets brûlés hebdomadairement furent redirigées vers d'autres usines de la région et le sinistre fut évalué entre 10 et 15 millions d'euros par le Grand Lyon.

X

Tags :

incinérateur

4 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Fred34 le 08/01/2015 à 12:31

C'est étonnant parce que dans une période où les détecteurs de fumée sont obligatoires, on entend parler de plus en plus d'incendies qui se produisent. Certainement parce que les médias s'y intéressent un peu plus. J'ai vu sur le site http://www.detecteurdefumeedaaf.com que les détecteurs réagissent en moins de 20 secondes, avec ça, je me demande comment c'est possible de mourir dans un incendie. Que ce soit dans son sommeil ou non, l'alarme est puissante donc on a le temps d'évacuer. Après, c'est vrai qu'à cette époque ce n'était pas non plus obligatoire mais bon, je ne comprends pas que ça ne l'ait pas été plus tôt..

Signaler Répondre

avatar
fb le 30/08/2014 à 09:34

il paye les degat a force de peut le nettoyer il a bruler a force de faore des economie je vide les ordure menageres tous les jours il on melme recu une amende du grand lyon

Signaler Répondre

avatar
STONE le 28/08/2014 à 07:53

Voire une piscine qui brûle .... (CF vénissieux).

Signaler Répondre

avatar
Nicolas69 le 27/08/2014 à 19:16

Un incinérateur qui prend feu ?! C'est comme une piscine qui prend l'eau ! C'est vraiment pas chance !!!

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.