Le préfet du Rhône chargé d'une mission de coordination du plan Loup

Le préfet du Rhône chargé d'une mission de coordination du plan Loup
Jean-François Carenco - LyonMag

Jean-François Carenco a annoncé ce jeudi avoir été missionné par Ségolène Royal, ministre de l'Ecologie, et Stéphane Le Foll, ministre de l'Agriculture.

Il devra renforcer l'encadrement du plan d'action national Loup 2013/2017. Le préfet du Rhône devient ainsi le premier interlocuteur des préfets des départements concernés par la présence et les attaques, en augmentation, de loups. "Dans le même temps, il pourra proposer toute adaptation ou expérimentation dans le cadre du plan loup, qui pourra s'avérer nécessaire au vu de la situation sur le terrain", finit d'expliquer le communiqué.

Selon les décisions qu'il prendra, Jean-François Carenco risque de ne pas se faire de nouveaux amis dans les sociétés protectrices des animaux. Pour rappel, il restera célèbre pour sa volonté de faire abattre Baby et Népal, les deux éléphantes qui vivaient au Parc de la Tête d'Or et qui étaient supposées être atteintes de la tuberculose.

X

Tags :

carenco

loup

7 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Carenbar le 07/09/2014 à 10:24

Peut-être va-t-il chasser les loups qui sont entrés dans Décines, nos derniers moutons vont bientôt disparaître!

Signaler Répondre

avatar
Gromit le 05/09/2014 à 16:42

C'est mal barré pour l'environnement en cette période de grand amour socialiste pour l'entreprise et la croooâââssanss...

Signaler Répondre

avatar
Animalement vôtre le 05/09/2014 à 16:09

Après les éléphants (Baby et Népal) qui loin de lui se portent magnifiquement bien!!!!! Il va s'en prendre aux loups......STOP

Signaler Répondre

avatar
ugorane le 05/09/2014 à 11:37

Dans l'absolu, on peut croire à un manque de discernement de la part du ministère de l'écologie...je n'y crois plus : il s'agit d'une volonté délibérée d'éliminer le loup de France. Promesse faite aux lobbys éleveurs-chasseurs pour quelle contrepartie ? Pour cacher les difficultés du secteur de l'élevage qui coûte très cher à la France chaque année, on décide de sacrifier le seul prédateur qui existe encore prouvant une fois de plus que l'homme veut tout mettre à sa botte. Je me sens impuissante, écoeurée, désabusée....Il faut réagir mais comment hormis les pétitions et actions judiciaires des associations ?

Signaler Répondre

avatar
Pourquoi le 05/09/2014 à 07:41

Les seules qui défend bien c est les vignerons ?

Signaler Répondre

avatar
rtt le 04/09/2014 à 22:09

il a le bonjour des éléphants qui vont bien

Signaler Répondre

avatar
nebab le 04/09/2014 à 18:07

Au secours Carenco revient !!!
Loups planquez vous !!!

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.