Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Yvan Benedetti et, projeté au mur, Jean-François Carenco - LyonMag

Il avait injurié l’ancien préfet du Rhône : Yvan Benedetti condamné en appel

Yvan Benedetti et, projeté au mur, Jean-François Carenco - LyonMag

En première instance, Yvan Benedetti avait écopé d'une amende de 5000 euros et devait verser 2500 euros à la partie civile.

En appel ce mardi, l'ex-leader nationaliste, président de l'Oeuvre française aujourd'hui dissoute, a été condamné à la même peine.

 

Il était poursuivi par Jean-François Carenco, ancien préfet du Rhône, pour injures publiques envers un dépositaire de l'autorité par voie électronique. Car Yvan Benedetti avait écrit un article en mars 2015 sur le site de Jeune Nation dans lequel il comparaît Jean-François Carenco à "un agent de l'anti-France" et relevait "sa servile obéissance aux ordres d'Israël".

 

Les deux hommes se détestaient cordialement. Ils étaient opposés bien sûr sur le terrain, lorsque Jean-François Carenco prenait la décision d'annuler des évènements organisés par les nationalistes. Mais aussi sur le terrain électoral, lorsque la liste d'Yvan Benedetti aux municipales de Vénissieux en 2014 avait été invalidée.



Tags : benedetti | carenco |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.