Injures d'Yvan Benedetti contre l'ancien préfet : 12 000 euros d'amende requis

Injures d'Yvan Benedetti contre l'ancien préfet : 12 000 euros d'amende requis
Yvan Benedetti - LyonMag

Mardi, la justice lyonnaise étudiait le cas d'Yvan Benedetti, ancien leader de l'Oeuvre Française, dissoute en 2013.

L'ex-élu vénissian avait comparé dans un article Jean-François Carenco, alors préfet du Rhône, à "un agent officiel de l'anti-France à Lyon".


Ni Jean-François Carenco, désormais préfet de Paris, ni Yvan Benedetti n'étaient présents au tribunal de grande instance de Lyon. Le procureur de la République a requis 12 000 euros d'amende à l'encontre de Benedetti pour injures publiques.

X
5 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
denonceur le 18/11/2015 à 13:53
Post monétaire a écrit le 18/11/2015 à 12h24

Des promesses, des promesses... c'est ce qui est requis, pas ce qui est acté. Et même acté, le système monétaire est tellement merdique que c'est très difficile de recouvrir des amendes ou des indemnités que les condamnés ne veulent pas payer.
.
Et c'est connu, les amendes empêchent les crimes et délits ! :o)

foutu Troll
rien a dire, que du blabla
TROLL²

Signaler Répondre

avatar
Post monétaire le 18/11/2015 à 12:24
charlo237 a écrit le 18/11/2015 à 12h15

La bouche de Benedetti : il en sort tellement de conneries que c'est une mine d'or pour nous, contribuables.

Merci aux identitaires de renflouer les caisses

Des promesses, des promesses... c'est ce qui est requis, pas ce qui est acté. Et même acté, le système monétaire est tellement merdique que c'est très difficile de recouvrir des amendes ou des indemnités que les condamnés ne veulent pas payer.
.
Et c'est connu, les amendes empêchent les crimes et délits ! :o)

Signaler Répondre

avatar
charlo237 le 18/11/2015 à 12:15

La bouche de Benedetti : il en sort tellement de conneries que c'est une mine d'or pour nous, contribuables.

Merci aux identitaires de renflouer les caisses

Signaler Répondre

avatar
Hervé. le 18/11/2015 à 11:53

Un préfet qui autorisait les rassemblements islamiques... heu... contre Israël... heu... pour la paix en Palestine et interdisait les rassemblements identitaires patriotes ne peut pas être taxé d'agent officiel de l'anti France.
Heureusement que la justice indépendante du Régime veille à ne pas injurier ces hauts fonctionnaires.

Signaler Répondre

avatar
On_Avance le 18/11/2015 à 11:31

on dit quoi pour les "rappeurs" ou "personnages publics" ou encore "perssone lambda" qui insultent la république, Sarko, le proc', les élus, les partis...????
c est unbon début, mais il faut appliquer cette regle a tout le monde!!!
sinon, c est encore une injustice flagrante

la France va vraiment tres mal... surtout si vous n'etes pas du coté "politiquement correctes"...

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.