Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Foot-business : Polémique sur les droits télé

Jean-Michel Aulas

Jean-Michel Aulas veut obtenir beaucoup plus d'argent que les petits clubs. Le patron de Valenciennes, Francis Decourrière n'est pas content. Retrouvez notamment l'interview que Decourrière avait accordée à Lyon Mag il y a quelques semaines.

Lundi soir sur RMC, le président de l'Olympique lyonnais, est revenu sur les droits télés vendus à Canal Plus et Orange la semaine dernière pour 668 millions d'euros annuels jusqu'en 2012. Aulas met déjà la pression pour que la répartition actuelle des droits soit revue, au profit des grands clubs. Réponse incisive de Decourrière : "Si on veut un championnat spectaculaire et attrayant, il ne faut pas avoir des très gros et des très petits. J’espère qu’avec son budget de 150 millions, M.Aulas sera enfin champion d’Europe ! D’ailleurs avec un tel budget, je ne comprends pas qu’il n’y ait pas plus de différences entre le classement de Lyon et celui des autres clubs." Ambiance.

Voici des extraits de l'interview de Francis Decourrière dans le Lyon Mag de décembre.

“Pas les mêmes intérêts”

Qu’est-ce qui vous différencie de clubs comme l’OL?
Francis Decourrière : On n’a pas les mêmes intérêts que ces clubs très riches : nous, on veut de l’argent pour faire du foot. Alors que les gros clubs se servent du foot pour faire de l’argent !
Ce que vous pensez de Jean-Michel Aulas ?
C’est lui qui domine le foot français aujourd’hui. Comme Marcel Leclerc à Marseille et Roger Rocher à Saint-Etienne dans les années 1970, Bernard Tapie à Marseille et Claude Bez à Bordeaux dans les années 1980-1990... Mais eux, c’étaient plutôt des présidents mécènes. Alors que la démarche d’Aulas est avant tout économique. En introduisant son club en Bourse, en créant des produits dérivés, en construisant un centre commercial autour de son futur stade... Mais il faut des contre-feux à cette toute-puissance du business dans le foot.
Avouez qu’en fait vous détestez Aulas !
Pas du tout ! J’appuie certains de ses combats même si je ne suis pas 100 % d’accord avec lui parce qu’il est souvent un peu extrémiste dans ses prises de position. Je le soutiens surtout quand il veut améliorer le fonctionnement de la Ligue, où les clubs pros sont minoritaires aujourd’hui. Puisque sur les 25 membres du conseil d’administration, seuls 12 sont des représentants de clubs. Alors que les autres représentent les joueurs, les arbitres, les médecins... En revanche, je m’oppose à Aulas sur la répartition des droits télé.
Pourquoi vous vous opposez à Aulas sur les droits télé ?
Parce qu’on a peur que les membres de la FAP tentent de négocier individuellement leurs droits et cassent le système de solidarité en vigueur aujourd’hui dans le football français.
Comment vous voudriez répartir les droits télé ?
Il faudra renégocier de façon équitable ces droits. Car aujourd’hui, chaque club touche une part fixe de 50 %. L’autre moitié de la somme est variable : 30 % dépend du classement et 20 % du nombre de diffusions télé sur Canal+. Résultat, il y a un écart énorme entre les clubs. Exemple, en 2007, l’Olympique lyonnais a touché 44,5 millions d’euros, alors que le dernier, Troyes, a gagné 13,5 millions d’euros. Plus de trois fois moins ! Il faudrait réduire cet écart pour arriver à un rapport de 1 à 2 maximum, comme en Angleterre, où le premier du classement gagne 80 millions d’euros et le dernier touche 40 millions.
Mais les grands clubs français ont besoin d’argent pour pouvoir s’imposer en Coupe d’Europe !
Mais l’argent ne fait pas tout dans le foot ! Il n’y qu’à voir les résultats de Marseille, Monaco ou du PSG ! Et à l’OL, les trois meilleurs joueurs depuis le début de la saison ont été formés au club : Govou, Benzema et Ben Arfa.
Et si les clubs les plus riches arrivent à imposer leurs règles ?
On aurait alors une Ligue 1 à deux vitesses, où les petits clubs serviraient simplement de faire-valoir. Et le titre de champion se jouerait entre quelques clubs riches. Le risque, c’est de tuer le suspens. Du coup, les spectateurs se lasseraient et le foot deviendrait moins populaire. Ce qui au final pourrait faire exploser le système. D’ailleurs c’est le risque de tout système trop inégalitaire !



Tags : ol | football |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.