Lyon-Turin : quatre opposants condamnés à trois ans et demi de prison en Italie

Quatre opposants italiens au Lyon-Turin ont été condamnés mercredi par la cour d'assises de Turin. Selon les médias italiens, ils ont écopé de trois ans et demi de prison pour avoir attaqué un chantier d'une galerie de reconnaissance de la future ligne TGV. En mai 2013, une trentaine de personnes s'en étaient pris à ce chantier situé à Chiomonte, dans le val de Suse, à l'ouest de Turin. Des cocktails Molotov et des engins explosifs artisanaux avaient été lancés, notamment sur des policiers. Ces derniers n'avaient pas été blessés et les dégâts avaient été limités. Alors que le parquet avait requis neuf ans et demi de prison pour terrorisme, les quatre opposants ont été reconnus coupable de détention d'armes de guerre et d'avoir causé des dégâts suivis d'un incendie.

X
0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.