Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Attentat à Charlie Hebdo : 3 questions à Laurent Nouvel, adjoint du syndicat Police Alliance du Rhône

La Police nationale est endeuillée. 12 personnes ont été tuées, mercredi matin, au siège du journal "Charlie Hebdo". Présent mercredi soir lors du rassemblement place des Terreaux à Lyon, Laurent Nouvel, Secrétaire départemental adjoint du syndicat Police Alliance du Rhône fait part de ses émotions. Plus précisément, il définit les systèmes de sécurité mis en oeuvre.

Laurent Nouvel - DR AllianceLaurent Nouvel - DR Alliance -

Suite à l'attentat à Charlie Hebdo, quelle est votre émotion et celle de la police ?

L'émotion est partagée. Comme tout un chacun, c'est un écoeurement, une grand peine de voir ces personnes atrocement abattues par des lâches. Ce crime odieux est commis par des gens irresponsables. Après avoir vu les images du meurtre du fonctionnaire, toute la police est choquée. C'est en protégeant la liberté d'expression que des fonctionnaires de police ont été tués. Nous nous associons à la douleur des familles. Dans une moindre mesure, cet acte nous rappelle l'attentat du 11 septembre 2001. En effet, il a touché tous les français dans leurs âmes.

Dans la région du Rhône, quel système de sécurité est mis en place depuis l'attentat ?

La direction départementale du Rhône a mis en place des mesures. A savoir un renforcement des systèmes policiers dans les centres commerciaux. Nous sommes en période de soldes, il y'a de l'affluence. La sécurité est également renforcée dans toutes les gares, les agences de presse, les lieux de cultes et certains bâtiments administratifs.

Et quelles mesures ont été prises pour le rassemblement de la place des Terreaux?

Dans un premier temps, l'infiltrage des personnes et le barrièrage. La police municipale et nationale a également effectué de nombreux contrôles. Le risque zéro n'existe pas. Dans ce type d'évènements public, il n'y a pas des fouilles au corps. N'importe qui peut rentrer avec une bombe ou une arme. Et ça, malheureusement on ne pourra jamais l'empêcher.



Commentaires 1

Déposé le 09/01/2015 à 10h27  
Par limousin Citer

Enfin ! un article qui parle de la police, concernée au premier chef de cet attentat.
mieux vaut tard que jamais, car tout de même, les médias en choeur (du "Figaro" à "Libération" sans parler du "journal de 20 heures" ont oublié de rappeler fermement et clairement que les victimes étaient AUSSI des policiers "morts en accomplissant leur devoir".

Très révélateur de la hiérarchie des valeurs dans la presse en ce moment...
Tâchez de faire mieux "Lyonmag" !

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.