Musée des Confluences : les contribuables de Canol s'impatientent devant la lenteur du Département

Musée des Confluences : les contribuables de Canol s'impatientent devant la lenteur du Département
LyonMag

L'association des contribuables lyonnais rappelle dans un communiqué ce mercredi que le Département n'a toujours pas répondu favorablement à ses demandes d'accès à certains dossiers concernant le Musée des Confluences.

Trois dossiers sont notamment réclamés par Canol : le marché initial, le programme qui a lancé l'appel d'offres et le coût détaillé de la réalisation. Le but étant de déterminer combien d'argent public a été injecté dans le Musée des Confluences, dont le coût final est décrié.
La CADA (Commission d'accès aux documents administratifs) a elle répondu à Canol, leur précisant que le marché initial avait été perdu par le Département du Rhône. Des avis favorables ont été rendus concernant l'accès aux autres documents.
"Canol n'hésitera pas à aller en justice si nous n'obtenons pas ces documents", prévient l'association.

6 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
justiciable le 14/01/2015 à 23:08
le chat noir a écrit le 14/01/2015 à 18h27

oui mais sans Etienne Tête

Quand je regarde le site CANOL, je vois qu'ils ont perdu beaucoup plus de procès qu'Etienne Tête.
C'est pour cela qu'ils devraient attaquer, sans avocat obligatoire, dans une instance gagnée à 99%.

Signaler Répondre

avatar
sans blagues le 14/01/2015 à 19:42

Perdu sans rire ! Des Guignols !

Signaler Répondre

avatar
le chat noir le 14/01/2015 à 18:27
justiciable a écrit le 14/01/2015 à 12h36

Procédure devant le TA extrêmement simple et facile à gagner si la CADA a effectivement rendu un avis favorable (qui n'apparaît pas dans la base de données cada.data.gou.fr).
Alors il n'y a pas à hésiter : que CANOL aille en justice sans tergiverser !

oui mais sans Etienne Tête

Signaler Répondre

avatar
justiciable le 14/01/2015 à 12:36

Procédure devant le TA extrêmement simple et facile à gagner si la CADA a effectivement rendu un avis favorable (qui n'apparaît pas dans la base de données cada.data.gou.fr).
Alors il n'y a pas à hésiter : que CANOL aille en justice sans tergiverser !

Signaler Répondre

avatar
alecoq le 14/01/2015 à 12:24

Il faut fouiller et trouver les responsables d un tel gabgis

Signaler Répondre

avatar
Gégé la magouille le 14/01/2015 à 10:42

Allez Gérard, on va passer à la moulinette ?

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.