Rhône : 7500 travailleurs illégaux dans le bâtiment

Rhône : 7500 travailleurs illégaux dans le bâtiment
LyonMag.com

La confédération de l'artisanat et des petites entreprises du bâtiment veut lutter contre le travail illégal dans le Rhône.

Selon la CAPEB, le secteur souffre du problème du travail au noir alors que 7500 travailleurs illégaux ont été recensés dans le département. Les salaires se dégradent du fait de cette concurrence illégale, et certains travailleurs détachés ont des conditions de travail inacceptables, estime la confédération. Dans le même temps, 3000 emplois pourraient être supprimés dans le département en 2015.

Pour lutter contre ce phénomène, la CAPEB du Rhône envisage de faire appel à une société privée de renseignements. Une fiche de signalement sera mise à la disposition des entreprises pour signaler celles qui ne respectent pas la loi afin que l'agence privée puisse enquêter et partager ses données avec les services de la Direccte. Des contrôles plus officiels seront ainsi menés.

4 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
polo le 29/01/2015 à 20:40

7500 chômeurs de moins à payer une petite économie que l’état pourrait faire, cela ferait de l’impôt de plus à récolter, du pouvoir d'achat pour les travailleurs locaux.
Je pense qu'un jour les entreprises qui profitent de ce système de travailleurs à bas cout devrons payer les chômeurs par des cotisations supplémentaires les 40%
d"économies faites vont êtres payés très cher.

Signaler Répondre

avatar
voireuil le 27/01/2015 à 19:17

Quand on pense à la non-application des règles européennes par nos politiques et la gabegie financière des pseudos-procès d'illégaux sans papiers au nom des sacros saints "droits de l'homme"... Et surtout n'espérez pas les devoirs, la gauche et la droite les ont oubliés depuis longtemps. D'ailleurs les élus, leur seul devoir c'est de se faire réélire et négocier en tant que président d'assemblée une augmentation de leurs faramineux avantages et émoluments!

Signaler Répondre

avatar
unAutreLyonnais le 27/01/2015 à 18:27
PF a écrit le 27/01/2015 à 17h36

Quand on pense au niveau de cotisations perdues et répercutées sur les autres sociétés, réglos elles ...

N'importe quoi! il n'y a rien de "répercuté", ça fait juste enrager les pouvoirs publics parce qu'ils ne peuvent pas dépenser autant qu'ils le voudraient.
Même si toutes les sociétés étaient réglos, les taux de cotisations seraient les mêmes, il n'y a que les politiques pour faire croire le contraire!
C'est la même chose que le prix du gaz ou du pétrole: le consommateur ne voit jamais le prix baisser ou qu'avec plusieurs mois de retard!

Signaler Répondre

avatar
PF le 27/01/2015 à 17:36

Quand on pense au niveau de cotisations perdues et répercutées sur les autres sociétés, réglos elles ...

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.