Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Pourquoi l’OL n’y arrive pas

Jean-Michel Aulas

Depuis cinq ans, l’Olympique lyonnais est éliminé en huitième ou en quart de finale de la Ligue des champions. Pour trois raisons. Une analyse d’Aymeric Blanc, rédacteur en chef de Lyon Foot.

1. Manque de folie
Porto en 2004, le PSV Eindhoven en 2005, le Milan AC en 2006, la Roma en 2007 et désormais Manchester United en 2008. Chaque année, au cours des rendez-vous décisifs, l’OL déçoit. Car chaque fois, le club lyonnais n’est pas capable de se transcender. Mais ce n’est pas qu’une question de moyens. En effet, l’AS Monaco est bien parvenu en finale en 2004 avec un budget beaucoup plus modeste. Et Liverpool, par exemple, qui est loin de figurer parmi les meilleures équipes européennes, a disputé deux finales en trois ans. Alors que l’OL bute chaque année bien avant la finale. Un signe. En fait, ce club manque de folie dans ces grands rendez-vous. A l’image de ce fameux caractère lyonnais mais aussi du très rationnel Jean-Michel Aulas, le pionnier du foot business. Mais, pour s’imposer sur la scène européenne, il faut certes une très bonne organisation et de l’argent mais aussi du panache et du talent. Ce qui manque chaque année à l’OL.

2. Manque de collectif
Par rapport aux années précédentes, l’équipe lyonnaise est moins forte. L’été dernier, l’OL a vendu Abidal, Malouda, Tiago et Wiltord. Une vague qui suivait une série de départs importants, dont Mahamadou Diarra et Essien. Mais à force de vendre les meilleurs joueurs, le niveau de l’équipe a baissé. Et ces départs ont non seulement affaibli l’équipe mais ils ont également cassé la bonne ambiance qui régnait à Lyon entre 2004 et 2006 avec des leaders comme Diarra ou Abidal. Ce que reconnaît d’ailleurs Grégory Coupet dans le dernier Lyon Foot : “avec ceux qui sont partis, on a perdu non seulement des internationaux de haut niveau mais aussi et surtout des super pros et des super mecs. Avec eux, le groupe a perdu gros”. Bref, il y a moins d’affinités entre les joueurs et du coup sur le terrain, l’esprit collectif est moins fort. Chacun pense d’abord à son cas personnel plutôt qu’à l’équipe. A l’image de Fred qui a essayé de partir cet hiver.

3. Manque d’argent
Avec un budget de 145 millions d’euros, l’OL est largement en tête des clubs français, devant Marseille qui dispose d’un budget de 76 millions, seulement. Mais au niveau européen, Lyon a un budget modeste. Notamment par rapport au Real Madrid, à Manchester United ou à Barcelone dont les budgets tournent autour de 300 millions d’euros. D’autant plus qu’en France, la réglementation est beaucoup moins favorable pour les clubs, notamment sur le plan fiscal. De plus les contrôles financiers réalisés par la Ligue sont très stricts. Au moindre déficit, les équipes de Ligue 1 risquent de descendre en deuxième division. Alors qu’en Espagne ou en Italie mais aussi en Angleterre, les clubs accumulent des déficits de dizaines de millions d’euros sans problème !



Tags : ol | football |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.