Xavier Inglebert est nommé préfet-secrétaire général du Rhône

Xavier Inglebert est nommé préfet-secrétaire général du Rhône

C'est une première. A l'exception de Paris, la préfecture du Rhône est la seule à avoir un secrétaire général qui aura un rang de préfet.

Xavier Inglebert, administrateur civil hors classe, directeur général délégué aux ressources du CNRS, a été nommé ce mercredi préfet-secrétaire général de la préfecture du Rhône par décret en Conseil des ministres.

La transformation de ce poste dans le Rhône tient compte des spécificités locales du fait de la création de la métropole de Lyon, collectivité à statut particulier, mise en place le 1er janvier 2015.

La compétence du préfet-secrétaire général couvre, sous l'autorité du préfet de la région Rhône-Alpes, préfet du Rhône, le territoire des deux collectivités territoriales: la métropole de Lyon et le département du Rhône.

Xavier Inglebert sera aussi en charge de la politique de la ville, aujourd'hui attribué au préfet délégué pour l'égalité des chances, Philip Alloncle. Ce dernier est placé en position hors cadre : il continue à exercer ses missions jusqu'à l'installation effective de Xavier Inglebert.

Tags :

inglebert

8 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
hoho le 13/02/2015 à 17:02
belle a écrit le 05/02/2015 à 12h02

Bon courage à la Région du Rhône...on ne le regrettera pas au CNRS... peut être même qu'on fêtera son départ!

sa réputation le précède à lire tous les commentaires

Signaler Répondre

avatar
NiKo69 le 13/02/2015 à 16:07

j'arrive à m'en débarrasser au CNRS et il arrive dans ma région ! dur !

Signaler Répondre

avatar
Dizonleu le 06/02/2015 à 11:38
Raminagrobis a écrit le 06/02/2015 à 10h38

Auteur préfacé par Sarko, directeur confirmé en 2014 dans ses fonctions par Hollande, c'est un bon "serviteur" de tous les régimes.
Quoi qu'il en soit, à part quelques "serviles" , il n'y aura pas grand monde à le regretter au CNRS.

Un Carenco bis finalement.

Signaler Répondre

avatar
Raminagrobis le 06/02/2015 à 10:38

Auteur préfacé par Sarko, directeur confirmé en 2014 dans ses fonctions par Hollande, c'est un bon "serviteur" de tous les régimes.
Quoi qu'il en soit, à part quelques "serviles" , il n'y aura pas grand monde à le regretter au CNRS.

Signaler Répondre

avatar
service-public le 05/02/2015 à 23:56

Cette personne est le parfait archétype du fonctionnaire
zélé appliquant sans sourciller les (contre-)réformes néo-libérales. Il a grandement desservi le service public lors de son passage à la direction du CNRS .
Bon débarras !

Signaler Répondre

avatar
SED LEX le 05/02/2015 à 15:59

Manager avec la LOLF : LOLF et développement du contrôle de gestion dans l'administration de l'État / Xavier Inglebert ; préface de Nicolas Sarkozy

Auteur(s) : Inglebert, Xavier Voir les ouvrages de cet auteur dans le SUDOC
Sarkozy, Nicolas (1955-....), préfacierVoir les ouvrages de cet auteur dans le SUDOC
Mention d'édition : Edition actualisée au 15 juillet 2005
Édition : Paris : Groupe Revue Fiduciaire, DL 2005
Description : 1 vol. (XIV-320 p.) : graph., couv. ill. en coul. ; 24 cm
Collection : Réforme de l'État
ISBN : 2-86521-880-5 [br.]
Résumé : Promulguée le 1er août 2001, entrée en vigueur le 1er janvier 2005, pleinement opérationnelle à partir du 1er janvier 2006, la loi organique relative aux lois de finances (LOLF) réforme en profondeur les cadres budgétaire et comptable de l'État français, dans le sillage de nombreux pays étrangers. Cette double réforme en porte une troisième : celle de la gestion publique. En promouvant le principe " un périmètre, un budget, un responsable ", la LOLF introduit la culture du résultat dans l'administration française, et implique l'ensemble des agents de l'État. Manager avec la LOLF épouse le parti-pris du gestionnaire. Comment va-t-on gérer avec la LOLF ? Quelles libertés de gestion la LOLF offre-t-elle concrètement aux responsables ? L'introduction de méthodes de gestion issues du secteur privé est-elle contradictoire avec les valeurs de service public ? Quels impacts la LOLF aura-t-elle sur l'organisation de l'État ? Dans quelle mesure la LOLF peut-elle contribuer à la réforme de l'État ? Autant de questions que cette synthèse, soucieuse de clarté, aborde, avec la conviction que " manager demain avec la LOLF revient à promouvoir, au sein des valeurs du service public, l'éthique de la responsabilité ". Une introduction indispensable à la compréhension de l'administration française de demain. Cet ouvrage est destiné aux agents de l'État, aux étudiants de finances publiques et de sciences politiques, ainsi qu'à tout lecteur travaillant dans le secteur public et privé à la recherche d'une synthèse actualisée sur le fonctionnement de l'administration.
Bibliographie : Bibliogr. p. 316-318. Notes bibliogr. Glossaire
Sujet(s) : France Loi organique 2001-692 du 1er août 2001 | Administration publique -- Réforme -- France | Budget -- Droit -- France | Finances publiques -- Contrôle -- France

=> Voir dans le SUDOC les autres BU françaises où trouver ce document

Signaler Répondre

avatar
belle le 05/02/2015 à 12:02

Bon courage à la Région du Rhône...on ne le regrettera pas au CNRS... peut être même qu'on fêtera son départ!

Signaler Répondre

avatar
Encore un inutile le 04/02/2015 à 17:22

Après les augmentations des indemnités des élus de La Métropole, encore un coût inutile grâce à La Métropole de Gérard Collomb.
Rhodaniens aux portefeuilles !

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.