Grand Stade : 400 lézards récupérés et sauvés sur le chantier de Décines

Grand Stade : 400 lézards récupérés et sauvés sur le chantier de Décines

Alors que les travaux du chantier du Grand Stade de Décines se poursuivent, les membres de la FRAPNA (réseau régional des associations pour l'environnement) ont récupéré ce mardi matin près de 400 lézards.

Les reptiles et autres batraciens qui ont été trouvés sur un terrain jouxtant le futur Grand Stade ont ainsi pu être récupérés et déplacés alors qu'une rame de la ligne T3 traversera bientôt la parcelle pour transporter le public jusqu'au complexe. Selon le Progrès, la loi contraint d'ailleurs le maître d'ouvrage à laisser les associations sauver les espèces protégées répertoriées. Et parmi les trouvailles des chercheurs, des dizaines de lézards des murailles, une espèce vivant dans l'habitat humain mais bien souvent victime des chantiers.

4 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Louis le Grand le 04/03/2015 à 14:34
les hypocrites a écrit le 04/03/2015 à 13h04

+1! Effectivement ça n'a pas gêné les zadistes, ni les papys de carton rouge pourtant soit disant si attachés à la nature. Ces gens (zadistes, carton rouge) n'en ont rien à cirer de la nature et des animaux. La seule chose qui les interresse c'est leur nombril.

Encore une victime du foot et de la propagande Collombienne. Peut-on sauver les footeux? Non le mal est profond,même la FRAPNA ne peut pas, c'est pourquoi on dépense des M€ pour les enfermer dans un stade, et les mettre à l'abri du reste de la population

Signaler Répondre

avatar
les hypocrites le 04/03/2015 à 13:04
Louis a écrit le 04/03/2015 à 11h52

C'est bien pour les lézards ... mais les assoc de protection de la nature ne se sont pas beaucoup occupés des pauvres chevaux qui sont restés à ce même endroit ( à droite de Dia) pendant 1 an dans le froid, attachés sans aucun abris au milieu des sacs poubelles et ordures de toute sorte, sans le moindre abris quand il faisait un vent glacial ... Le terrain devait-il rester exploité en agriculture pour justifier une indemnité quelconque ? En tous cas, cela n'a gêné personne. Même pas les zadistes qui squattaient à côté.

+1! Effectivement ça n'a pas gêné les zadistes, ni les papys de carton rouge pourtant soit disant si attachés à la nature. Ces gens (zadistes, carton rouge) n'en ont rien à cirer de la nature et des animaux. La seule chose qui les interresse c'est leur nombril.

Signaler Répondre

avatar
Louis le 04/03/2015 à 11:52

C'est bien pour les lézards ... mais les assoc de protection de la nature ne se sont pas beaucoup occupés des pauvres chevaux qui sont restés à ce même endroit ( à droite de Dia) pendant 1 an dans le froid, attachés sans aucun abris au milieu des sacs poubelles et ordures de toute sorte, sans le moindre abris quand il faisait un vent glacial ... Le terrain devait-il rester exploité en agriculture pour justifier une indemnité quelconque ? En tous cas, cela n'a gêné personne. Même pas les zadistes qui squattaient à côté.

Signaler Répondre

avatar
Louis de Décines ;-) le 04/03/2015 à 11:32

Et les fourmis, personne pour les sauver ?

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.