Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Croix-Rousse : des ossements humains enterrés

Deux Lyonnais ont retrouvé des documents qui prouvent la présence d’ossements humains dans des souterrains qui pourraient être endommagés par les travaux du tunnel de la Croix-Rousse.

Ce que vous avez découvert ?
Eric Fuster et Walid Nazim : Des documents de 1959 mentionnant la découverte des Arêtes de poisson, un exceptionnel réseau souterrain à la Croix-Rousse. Et qui explique surtout que 5 m3 d’ossements humains se trouvent dans ces souterrains. Ces documents précisent que ces ossements ont été laissés sur place et murés dans leur galerie sans analyse archéologique ni datation...
Pourquoi on découvre aujourd’hui ces documents d’archives ?
On ne sait pas. Est-ce qu’ils ont été dissimulés ou que les services de l’époque étaient incompétents puis que ces documents ont été mal archivés puis perdus ? Difficile de répondre. Mais une certitude : normalement, quand on tombe sur ce genre d’ossements décrits comme “paraissant très anciens”, il faut alerter les services archéologiques. Ce qui n’a pas été fait. Dommage car des archéologues auraient pu réaliser des études. Ce qui aurait aussi été très important pour avoir une idée précise de l’origine des Arêtes de poisson.
Mais c’est un souterrain militaire du XVIIe siècle !
C’est la thèse officielle ! Car vue l’importance du réseau, seuls des militaires peuvent l’avoir creusé. Et comme il y a eu des gros travaux de fortification à la Croix-Rousse au XVIIe, cela semble logique... En apparence ! Car si c’était militaire, il



Tags : fuster | nazim | arêtes de poisson | souterrain |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.