Lyon : trois ans de prison ferme pour avoir poussé un couple d'amis dans le Rhône

Lyon : trois ans de prison ferme pour avoir poussé un couple d'amis dans le Rhône

Les faits remontent à la nuit du réveillon. Un couple d'amis prend l'air sur les berges du Rhône entre les ponts Lafayette et Morand ; c'est alors qu'un individu surgit, pousse les deux amis dans les eaux glaciales du fleuve et dérobe le sac de la jeune femme avant de l'asperger de whisky.
L'agresseur, un Tunisien de 24 ans, a finalement été condamné à trois ans de prison ferme et à une interdiction du territoire national pendant cinq ans.

5 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Electeur le 23/03/2015 à 22:58

C'est vrai pourquoi préciser qu'il est tunisien ?

Tous les tunisiens ne poussent pas les gens dans le Rhône !!!

Signaler Répondre

avatar
parlonspeuparlonsbien le 23/03/2015 à 11:16
mirkling a écrit le 23/03/2015 à 10h48

bizarre cette réflexion: si le journaliste n'avait pas donné la précision "tunisien" on ne pouvait plus comprendre la condamnation d'interdiction du territoire. Je me passerai donc du comprimé "padamalgam 500mg" à reprendre dans d'autres occasions.

Il aurait pu tout simplement dire que cet homme était de nationalité étrangère et à ce moment là l'interdiction du territoire prend tout son sens :)

Signaler Répondre

avatar
mirkling le 23/03/2015 à 10:48

bizarre cette réflexion: si le journaliste n'avait pas donné la précision "tunisien" on ne pouvait plus comprendre la condamnation d'interdiction du territoire. Je me passerai donc du comprimé "padamalgam 500mg" à reprendre dans d'autres occasions.

Signaler Répondre

avatar
Fopaldire le 23/03/2015 à 09:44

L'auteur de l'article aurait été bien inspiré de prendre un "padamalgam 500 mg" avant d'écrire.
Mentionné qu'il était tunisien n'apporte rien au fait ignoble qui aurait tout aussi ignoble s'il avait été français de souche.

Commentaire écrit après avoir pris mon "padamalgam 500 mg".

Signaler Répondre

avatar
LoL le 23/03/2015 à 09:24

Surtout, pasdamalgam.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.