20 ans de prison pour le meurtrier de Foued Guessoum, tué à Villeurbanne en 2009

20 ans de prison pour le meurtrier de Foued Guessoum, tué à Villeurbanne en 2009
La brasserie de la Poste où s'est déroulé le drame - DR Google

Le 18 mai dernier, la justice algérienne a condamné Redouane Khoutir
à 20 ans de réclusion criminelle. L’homme, réfugié au Maghreb mais
arrêté le 29 novembre 2013 à Annaba en Algérie, avait tué Foued
Guessoum, 35 ans, en 2009 à Villeurbanne.

A l’époque, la compagne du meurtrier, qui cherchait à acheter des cigarettes, avait eu une altercation avec la victime dans la Brasserie de la Poste. Foued Guessoum, qui travaillait comme employé de nettoyage, avait reconduit la trentenaire vers la sortie afin que cette dernière soit prise en charge par Redouane Khoutir. Puis le quinquagénaire était revenu une première fois réclamer les cigarettes à la Brasserie villeurbannaise. Face au nouveau refus de l’établissement, il était retourné chez lui chercher un pistolet et avait fait une nouvelle apparition sur place pour tuer Foued Guessoum d’une balle en plein coeur.
Redouane Khoutir, en semi-liberté après avoir purgé 20 ans de prison pour avoir tué un policier lors d’un hold-up en 1984, prenait alors la fuite en Algérie.

Désormais, l’avocat de la famille Guessoum, David Metaxas, dénonce un procès express à Annaba, sans témoins ni partie civile et sans que les proches de la victime n’aient été prévenus à l’avance.
Afin d’obtenir un nouveau procès, l’avocat lyonnais a déposé un pourvoi en cassation.

7 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
gleglen le 30/05/2015 à 17:11

bravo à la justice Algérienne, ce n'est pas la peine d'épiloguer, faire un grand procès. la justice a été rendue et bien rendue.

Signaler Répondre

avatar
Torres le 30/05/2015 à 14:20

Mais pourquoi avoir libéré ce fou furieux ? La preuve il a aussitôt récidivé !

Signaler Répondre

avatar
pierro le 28/05/2015 à 14:17

Au moins il y a une justice dans cette affaire, certes elle n'a peu-être pas été rendue dans les règles de l'art par la justice Algérienne mais elle a le mérite de punir sévèrement le coupable à 20 ans de prison.

En France le tueur aurait été relâché au bout de 7 années de prison...

Et comme le dit bien "gld69" la prison en Algérie ce n'est pas écran plat, réfrigérateur, salle de sport et compagnie

Signaler Répondre

avatar
c est ballot le 28/05/2015 à 13:53

l article n est pas tres clair...

ce que je retiens, c est que la petite amie du future-re-meurtrier est a l origine du drame... pour une histoire de clope... pour 7€

cet immonde personnage n assumant pas ses exces de testosteronnes et son QI d'oiseau c est refugié en Algérie

aujourd'hui démasqué, il est jugé en Algérie

c est bien ca?

.. si oui, si le fuyard était recherché... comment a t il pu passer les frontieres du magreb ?

(comme si l algerie savait deja depuis longtemps ou il etait et l'avait donner recemment... y a pas un autre échange ou un marché en cours?)

Signaler Répondre

avatar
kamel69110 le 28/05/2015 à 13:41

OK avec pierro

Signaler Répondre

avatar
pierro le 28/05/2015 à 08:26

Qu'est-ce que c'est mal écrit !

On ne comprend rien du tout à l'article.

Bravo au "journaliste"

Signaler Répondre

avatar
gld69 le 28/05/2015 à 06:14

C bon il a pris 20 ans ils veulent quoi de plus. De plus les prisons algrienne c est pas le clubs med comme celle de la france

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.