Avec Diliduc, une société lyonnaise veut inventer le réseau social des automobilistes

Avec Diliduc, une société lyonnaise veut inventer le réseau social des automobilistes
Photo d'illustration - LyonMag

C'est la scène courante : un véhicule mal garé bloque le passage d'un bus ou d'une ambulance et impossible de mettre la main sur son propriétaire.

Ou encore, vous repérez une voiture avec un feu qui ne fonctionne plus, lui faites des appels de phare et récoltez en retour un doigt d'honneur car l'automobiliste n'a pas compris ce que vous lui vouliez.

C'est pour mettre un terme à ce type de situation que la société lyonnaise Alithéon a lancé cet été une application d'un genre nouveau. Diliduc, disponible sur Android et prochainement sur iPhone, permet de rentrer en contact avec un automobiliste en rentrant les chiffres de sa plaque d'immatriculation.
Si ce dernier s'est également inscrit sur Diliduc, vous pourrez lui transmettre un message simple : "Votre voiture bloque une sortie", "vous zigzaguez depuis 5 minutes sur l'autoroute, j'ai peur que vous ne piquiez un somme", "votre Corvette 1952 est superbe, on peut en discuter" ou encore "je vous trouve très belle, un café avec moi l'Audi noire ?".
Car oui, la drague fait partie des possibilités de Diliduc, Christine Bonnet d'Alithéon ne s'en cache pas.
Mais c'est davantage l'aspect sécurité routière qui sera mis en avant. A condition bien sûr d'utiliser l'application à l'arrêt, ou en cas d'urgence en kit mains libres intégré.


En ces périodes où Internet et le vol de données peut faire peur, les Lyonnais d'Alithéon précisent enfin que Diliduc ne transmet ni ne conserve les renseignements des automobilistes, l'application ne s'appuie que sur l'adresse IP des membres, et leur plaque d'immatriculation.

Tags :

diliduc

2 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
tator le 18/09/2015 à 12:14

La question qui se pose n'est de savoir qui on peut appeler mais pourquoi quelqu'un pourrait nous appeler. Et là les stats s'inversent

Signaler Répondre

avatar
Abcd le 22/08/2015 à 16:11

Petite question de mathématiques : quelle est probabilité pour que j'arrive à entrer en contact avec le conducteur de la voiture qui bloque la mienne, sachant que moins d'un français sur deux à un smartphone, et que moins d'un sur 1000 (voire 10 000) installera cette application sur son téléphone ? Réponse, zéro ou presque...

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.