Rhône-Alpes : "la sécurité dans les trains est une priorité" pour Jean-Jack Queyranne (Màj)

Rhône-Alpes : "la sécurité dans les trains est une priorité" pour Jean-Jack Queyranne (Màj)
Jean-Jack Queyranne et Eliane Giraud, sa vice-présidente chargée des Transports - LyonMag

Après avoir été interpellé au sujet de la sécurité dans les trains par
le conseiller régional FN Christophe Boudot, Jean-Jack Queyranne a
réagi.

Dans un communiqué, le président PS de la Région Rhône-Alpes a indiqué "que l'organisation de la sécurité dans les trains est une priorité avec le développement du TER".

Selon le candidat à sa propre succession en décembre, la rénovation de la quasi-totalité des 251 gares de la région a déjà créé "un environnement plus sûr pour les voyageurs : renforcement de l'éclairage, mise en place de clôtures, mise en sécurité des souterrains, bornes d'appel Voyageurs..."

Après l'attaque avortée du Thalys Amsterdam-Paris, Jean-Jack Queyranne rappelle enfin que 24 rames du tram-train de l'Ouest lyonnais et 17 rames Regiolis commandées pour le futur Leman Express sont équipées de caméras de vidéo-surveillance activées.

Mise à jour à 22h :
Christophe Boudot a réagi pour LyonMag au communiqué de Jean-Jack Queyranne. Selon lui, "le président de région est mal à l'aise avec le sujet. Les caméras vidéo n'empêcheront jamais un forcené armé de faire un carnage. (...) Il faut donner plus de prérogatives aux brigades de surveillance ferroviaire et permettre à la police nationale de sécuriser les gares et les trains par des fouilles de bagages et des contrôles d'identité plus systématiques. L'angélisme du président de région est consternant. Par idéologie il ne prendra pas les mesures qui s'imposent".

Tags :

queyranne

ter

8 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
bourges le 28/08/2015 à 13:12

il prend parfois le train, ce notable de la Haute !

Signaler Répondre

avatar
et toc le 28/08/2015 à 08:26

Déjà, les contrôleurs devraient sortir de la cabine et faire leur boulot dans les rames, et agir quand ils voient des gens suspect plutôt que de changer de wagon ... Quant au 3117 annoncé comme nouveauté par la présidence de la SNCF, il existe déjà dans les ter depuis plus d'un an ....

Signaler Répondre

avatar
Lapalisse le 27/08/2015 à 17:06

Bientôt les migrants seront plus nombreux que nous et nous deviendrons nous mêmes des migrants ! Vive le socialisme et le remplacement de la population par une autre qui votera à gauche .

Signaler Répondre

avatar
jeanstaff le 27/08/2015 à 16:31

Il y à longtemps qu'il aurait dù s'occuper de la sécurité à Lyon, Bron, et ailleurs, et oui les élections se profilent à l'horizon.... pas folle la guêpe!!!! mais les socialistes que font-ils de bien??? à part faire rentrer des migrants et cela nous coûtent du pognon, il y en à marre.

Signaler Répondre

avatar
Retraité de force le 27/08/2015 à 15:22

Le socialiste pur et dur Queyranne a 70 ans et a voté pour mettre les français en retraite à 60 ans !!il est désormais temps pour lui de décrocher pour aller a la pêche !!

Signaler Répondre

avatar
bellac le 27/08/2015 à 15:00

Deux remarques :

1) si le communiqué est nommément destiné à M. Boudot, on saluera le geste de courtoisie, qui consiste à répondre à des questions posées par le président d'un groupe qui représente un certain nombre d'électeurs.... et d'usagers ;

2) sur le contenu du communiqué, je serai moins optimiste ; à titre d'exemple, à la station SNCF "Jean-Macé", on ne trouve aucun agent, contrôleur ou police spécifique, présent sur le quai ou au guichet réservé aux usagers, entre 6 heures 30 du matin et 9 heures, période dont on conviendra qu'elle est de grande affluence.
Même chose entre 17 heures et 20 heures 30....

et alors ?

Signaler Répondre

avatar
NAPO le 27/08/2015 à 15:00

""Après l'attaque avortée du Thalys Amsterdam-Paris, Jean-Jack Queyranne rappelle enfin que 24 rames du tram-train de l'Ouest lyonnais et 17 rames Regiolis commandées pour le futur Leman Express sont équipées de caméras de vidéo-surveillance activées."""

Des caméras de vidéo-surveillance activées !!!! On aurait donc des caméras non-activées. Ce monsieur QUEYRANNE n'en est pas à une tartufferie près avec ses caméras activées (non-activées) comme si des caméras allaient empêcher un terroriste d'ouvrir le feu dans un train.
Seul un contrôle effectif des bagages et des passagers peut assurer la sécurité dans les rames.
Nous sommes gouvernés par des incapables

Signaler Répondre

avatar
aladin le 27/08/2015 à 13:57

tu parle ca sent les elections

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.