Grosso-Furlan : la polémique

Grosso-Furlan : la polémique

Samedi soir, l’entraîneur de Strasbourg a tenu des propos racistes envers Fabio Grosso, qui pourrait porter plainte. Mais Furlan s’est excusé.

“Macaroni de merde”, “On ne peut pas dire que l'Italie a renié ses gènes ou sa race”... Jean-Marc Furlan, le coach du Racing Club de Strasbourg, a dérapé à plusieurs reprises samedi soir au cours de la rencontre Strasbourg-Lyon, envers Fabio Grosso. L’arrière gauche de l’OL a la possibilité de porter plainte mais d’après Jean-Michel Aulas, l’Italien ne le fera pas : “On doit en parler avec Fabio Grosso. Ce dernier, qui est un grand seigneur, va certainement passer au-dessus.”
De son côté, la LICRA, la Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme, a publié un communiqué au sujet de cette affaire : “La LICRA condamne avec la plus grande fermeté ces propos et demande à la Ligue de Football Professionnel (LFP) de diligenter sans attendre une enquête sur cette nouvelle affaire. La LICRA se portera partie civile dans cette affaire.”
De son côté, Jean-Marc Furlan s’est excusé : “Je tiens à présenter mes excuses auprès du joueur Fabio Grosso si ces propos l’ont blessé.” Mais Furlan se défend aussi en affirmant que ses phrases ont été sorties de leur contexte. Pas très convaincant.

Tags :

ol

football

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.