Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Tolisso a assuré la victoire à l'OL - LyonMag

L’OL gagne enfin à Gerland, sans convaincre

Tolisso a assuré la victoire à l'OL - LyonMag

L'OL, victorieux de Bastia 2 à 0, mercredi, a mis fin à deux séries : trois matches sans victoire à Gerland où les Lyonnais l'ont emporté pour la première fois cette saison après deux nuls et une défaite, et trois résultats nuls toutes compétitions confondues.

En revanche, une autre est encore en cours : l'Olympique Lyonnais vient de jouer trois rencontres au cours desquelles son adversaire s'est retrouvé à dix contre onze juste avant la mi-temps.
Face à Bastia, c'est François Kamano, jugé coupable d'un coup de coude sur Samuel Umtiti qui a rejoint les vestiaires prématurément après avoir été exclu.

Cette rencontre de la 7e journée n'a toutefois pas permis de lever encore les doutes sur cette équipe lyonnaise version 2015-2016.
Elle avait bien débuté et ouvert la marque fort logiquement sur un joli but inscrit par le jeune Aldo Kalulu. Arrivé à l'OL à l'âge de 8 ans, en 2004, Kalulu qui est encore un pur produit de la formation du club, âgé aujourd'hui de 19 ans, a donné l'avantage en éliminant astucieusement le gardien Jean-Louis Leca après une déviation de Steed Malbranque après un bon travail de Sergi Darder qui trouve peu à peu ses marques.

En fin de partie, à deux minutes de la fin, Corentin Tolisso a assuré la victoire à l'Olympique Lyonnais après avoir mené l'action et un service de Maxwel Cornet détourné malencontreusement par François Modesto.
Entre temps, l'OL a, curieusement, toujours été sous la menace d'un retour des Bastiais malgré leur infériorité numérique.
"C'est plus psychologique que physique", a estimé en fin de partie, Hubert Fournier. "Nous étions sous le syndrome de mener 1-0 en supériorité numérique. Nous sommes restés très tendus", a-t-il dit relevant "vingt bonnes premières minutes". "Après nous avons arrêté de jouer", a reconnu l'entraîneur.

Malgré cela, l'Olympique Lyonnais se porte à la 4e place de la Ligue 1. "Cela permet de rester au contact et c'est une bonne chose", souligne Fournier.
On notera aussi la solidité défensive de l'équipe qui n'a encaissé aucun but sur cinq de ses sept matches de championnat. A défaut de développer du beau jeu, l'OL sait au moins être rigoureux derrière.
Samedi à Bordeaux, il faudra tenter d'afficher un autre contenu face à un adversaire qui voudra prendre une revanche sur lui même après avoir pris une volée 6-1 contre le Nice de Claude Puel.



Tags : ol | Bastia | Ligue 1 |

Commentaires 3

Déposé le 25/09/2015 à 07h33  
Par jeanstaff Citer

Même sans convaincre, il gagne, alors il ne faut pas se plaindre…..toute la saison comme ça c'est très bien.

Déposé le 24/09/2015 à 08h05  
Par Arnold schumacher Citer

unarbitre a écrit le 24/09/2015 à 07h23

lorsqu'une équipe gagne, l'arbitre est toujours bon pur le Président de cette équique.Lorsqu'elle perd, l'arbitre est tujours mauvais.

Bien dit ! même que mon copain Batiston est d'accord....

Déposé le 24/09/2015 à 07h23  
Par unarbitre Citer

lorsqu'une équipe gagne, l'arbitre est toujours bon pur le Président de cette équique.Lorsqu'elle perd, l'arbitre est tujours mauvais.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.