Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Samuel Umtiti - LyonMag

Un sommet pour le dernier derby à Gerland

Samuel Umtiti - LyonMag

C'est la dernière pour le derby à Gerland ce dimanche (21h) entre l'OL et l'ASSE.

Le 50e dans l'élite du football français et l'affiche ne pouvait sans doute pas être aussi prestigieuse.


Derrière l'intouchable PSG, avant les matches de samedi, les deux clubs étaient 2es ex-aequo avec Angers avec 22 points et ont tous les deux joué en coupe d'Europe cette semaine avec des fortunes diverses.


Les Verts ont gagné le droit d'entrevoir la qualification pour les 16es de finale de l'Europa league en gagnant le Dniepro 3-0 au terme d'une belle performance.
L'Olympique Lyonnais a sans doute perdu ses dernières illusions de jouer dans le Grand stade de Décines dès le mois de février un 8e de finale de Ligue des Champions, la compétition reine en inter-clubs en s'inclinant à Gerland face à une très forte équipe du Zenit Saint-Pétersbourg (2-0). En tout cas et sur ce que l'on a pu constater des douze premières journées de championnat de France, les deux équipes lutteront sans doute jusqu'au bout pour le podium et une place en Champion's league. Le retour se jouera dès le 16 janvier au stade Geoffroy-Guichard.

 

Mais qu'importe finalement pour l'instant, car le derby reste toujours un match à part comme l'ont toujours affirmé les acteurs au fil de l'histoire débutée le 28 octobre 1951 par une victoire de Lyon sur Saint-Etienne 4-2. Et il est impossible de prédire ce qu'il peut se passer dans un tel match, celui de ce soir comme les autres. A cet égard, le derby joué à Gerland la saison dernière, le 19 avril  2015 est significatif. L'entame de match de l'OL a été fantastique avant l'exclusion de Lindsay Rose (29e) qui a relancé l'ASSE, les Verts obtenant un résultat nul inespéré (2-2) lorsque l'on se souvient de la première demi-heure.


Sur le plan sportif, cette saison, ce derby oppose une formation en pleine confiance sur le plan offensif (Saint-Etienne) et une autre qui cherche à mieux cadrer dans la finition et qui dans le jeu n'est ni franchement bonne, ni franchement mauvaise (Lyon).
L'avant-match de l'Olympique Lyonnais a été, de plus, perturbé par l'affaire de la sex-tape de Mathieu Valbuena, une recrue qui peine à s'imposer comme un vrai leader sur le terrain et à bonifier l'expression collective qui prévalait la saison dernière.
Malgré ses ennuis personnels, Valbuena, non retenu par Didier Deschamps pour les matches de l'équipe de France contre l'Allemagne et l'Angleterre alors que son coéquipier chez les Bleus, Karim Benzema, un ancien de la maison OL, est mis en examen, est bien dans le groupe sélectionné par Hubert Fournier mais il faudra voir sur le terrain les conséquences sur le plan moral de cet épisode extra-sportif.
Sur le site internet de l'OL, l'ancien marseillais a déclaré avoir bien compris l'importance de ce derby et de la rivalité entre les deux clubs dont les villes sont distantes d'une soixantaine de kilomètres mais très éloignées au sens culturel sans parler des difficultés à rallier l'une à l'autre par la route...


Il devrait donc se mettre au diapason de ses jeunes coéquipiers qui pour la plupart ont été formé à la culture de ce match particulier dont l'OL n'a gagné aucune des trois dernières éditions à Gerland (2 nuls, 1 défaite) et avait perdu à l'aller à Geoffroy-Guichard la saison dernière (3-0), pour la première défaite lyonnaise dans le Chaudron depuis 1994.


Car si l'Olympique Lyonnais a largement dominé le derby dans les années 1990-2010, le retour de l'ASSE depuis quelques années vers les premières places de la Ligue 1 a forcément rééquilibré les forces en présence et effacé les complexes que pouvaient nourrir les Stéphanois durant la domination de l'OL sur le football français.
Ils étaient inversement proportionnels à ceux des Olympiens dans les années 1970, symbole de l'épopée des Verts. A cet égard, la victoire de l'ASSE (1-0), injuste, certes, sur un coup franc de Dimitry Payet accordé pour une faute imaginaire, dans le centième derby, disputé à Gerland avait fait très mal.

 

L'Olympique Lyonnais aimerait bien ne pas quitter son stade historique sur une nouvelle fausse note dans le derby.

 



Tags : olympique lyonnais | derby |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.