Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Blessures et sanctions obligent l'OL à rappeller Bako Koné - LyonMag

L’OL sur un fil à Nantes

Blessures et sanctions obligent l'OL à rappeller Bako Koné - LyonMag

Après trois défaites consécutives et avec un effectif décimé par les blessures de plusieurs joueurs cadres, l'OL est sur un fil à Nantes tout comme son entraîneur Hubert Fournier sur lequel s'abattent un flot de critiques sur son management.

"On est capable de rebondir. Nous avons déjà connu des périodes compliquées dont nous nous sommes relevés", veut il croire alors que Jean-Michel Aulas est venu s'adresser dimanche aux joueurs qu'il tient pour responsables de la situation actuelle.
Car l'effectif a changé. Beaucoup.
Les jeunes insouciants de la saison passée ne sont plus les mêmes après avoir été bien gâtés par des revalorisation multipliant pour la plupart par quatre leur salaire. Les recrues, dont le profil a été mal  (ou pas) étudié, ne sont pas intégrées. Au milieu de tout cela, le staff n'a pas mesuré les effets de ces changements et a peut-être eu tort de ne pas modifier son fonctionnement, de ne pas faire évoluer le système de jeu, aussi.


Les réunions se succèdent pour tenter de trouver le bon remède mais est-ce pour autant l'union sacrée à l'Olympique Lyonnais à l'heure de ce périlleux déplacement qui n'a que rarement réussi au club dans son histoire ?
Certes non, en raison d'un recrutement raté et des blessures comme celle de Nabil Fekir, son meilleur joueur, qui ont affaibli l'effectif.
Car à celle de Fekir, absent au moins jusqu'en mars, l'OL déplore désormais les indisponibilités du gardien Anthony Lopes, Christophe Jallet, Samuel Umtiti, qui sont autant de joueurs majeurs.
L'attaquant Aldo Kalulu, prometteur, fait aussi défaut et ne permet pas actuellement à Fournier d'avoir des options supplémentaires à l'absence d'efficacité du duo Lacazette-Beauvue.


Milan Bisevac ne fait pas partie du groupe appelé à jouer à Nantes tout comme Clément Grenier. Pour Bisevac, c'est un choix de l'entraîneur, sans plus de précision de la part du club, mais le Serbe revient de blessure et, s'il a été à la hauteur contre La Gantoise, sa performance face à Montpellier l'a été beaucoup moins. Avec un effectif plus fourni, il n'aurait peut-être pas joué, de peur qu'il ne rechute de sa blessure derrière une cuisse qu'il s'était fait début octobre contre Reims. Un troisième match en huit jours pouvait sans doute paraître risqué.

Clément Grenier, qui était pourtant en conférence de presse lundi après-midi n'est pas dans le groupe lui aussi. Le but est qu'il suive une séance complète avec le groupe Pro2, peut-être dans le but de le faire débuter face à Angers à domicile. Enfin, Mapou est suspendu.


Maxwel Cornet, coupable d'avoir blessé Lopes à l'entraînement dimanche, n'a pas été retenu. Pour le match contre la Gantoise, il était notamment arrivé en retard au rendez-vous et s'était déjà retrouvé remplaçant alors qu'il était supposé commencer.


En attendant, Hubert Fournier veut apporter du sang neuf. Il aimerait en tout cas...
Il pourrait relancer des joueurs comme Bakary Koné, laissé pour compte depuis l'été après son transfert raté à Fulham, ce qui pourrait permettre à Maxime Gonalons de renforcer le milieu où il retrouverait sa place.
Arnold Mvuemba qui n'a jamais saisi sa chance que ce soit avec Rémi Garde ou Fournier, pourrait à nouveau jouer. Steed Malbranque est opérationnel mais globalement les choix de l'entraîneur lyonnais sont limités alors qu'une certaine concurrence pourrait avoir quelques vertus.



Tags : ol | olympique lyonnais |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.