La piste étrangère ou la solution interne pour prendre les rênes de l'OL ?

La piste étrangère ou la solution interne pour prendre les rênes de l'OL ?
Pippo Inzaghi - DR

Hubert Fournier est à deux doigts de perdre son poste d'entraîneur de l'OL. Pour les observateurs et les proches de Jean-Michel Aulas, c'est acquis et ca sera officialisé lundi prochain.

Pour reprendre l'équipe en main, un effectif jeune et talentueux mais visiblement à la dérive à cause de comportements peu professionnels, deux tendances se détachent : la solution interne ou la piste étrangère.


Bruno Génésio tient la corde pour remplacer Hubert Fournier : l'entraîneur adjoint serait promu temporairement avec l'appui de Sonny Anderson dans un rôle de boussole pour les attaquants. Les autres choix français (Hervé Renard, René Girard...) ont été rejetés par Jean-Michel Aulas.

Car le président lyonnais semble apprécier ce qui se fait à Paris ou Marseille qui ont récemment fait confiance à des entraîneurs étrangers, dont certains ne parlent pas un mot de français (Bielsa, Michel). Mais que valent les noms qui jonchent la presse depuis quelques jours ?

Le Suisse Lucien Favre serait le favori si un coach étranger devait arriver à Lyon. L'ancien de Mönchengladbach s'est fait un nom en Bundesliga où il a été désigné entraîneur de l'année en 2009, 2011 et 2015, sans jamais remporter de titre. Habile avec les jeunes joueurs, amateur d'un style de jeu spectaculaire, il pourrait insuffler à l'OL ce qu'il a perdu cet été.

Deux autres noms sont apparus dans la presse cette semaine : ceux de Marcello Lippi et de Pippo Inzaghi. Le premier est hors-de-prix, le second ressemblerait à un coup de poker. L'ancien buteur italien a été viré du Milan AC où sa première expérience d'entraîneur s'est mal passée. Ne parlant pas français, il dispose d'un profil finalement trop proche d'Hubert Fournier.

Ses chantiers ? L'attaque et la défense


Dans le premier secteur, le futur entraîneur devra peut-être gérer le départ de Claudio Beauvue. L'ancien buteur guingampais ne s'est jamais adapté à l'OL et il pourrait trouver une porte de sortie dès cet hiver. Pour le remplacer, la piste de Wissam Ben Yedder (Toulouse) a d'ores et déjà été activée. Mais Marseille est également sur les rangs.

En défense, la blessure de Samuel Umtiti a mis en lumière un effectif à la dérive : Milan Bisevac partira à la fin de son contrat l'été prochain, Lindsay Rose est prié de quitter l'OL dès cet hiver, Bako Koné est un mystère, Mapou Yanga-Mbiwa est coincé à Lyon et Maxime Gonalons est épouvantable à ce poste.

En cas de recrutement d'un attaquant (et d'un nouveau coach), Lyon n'aurait probablement plu les moyens de s'offrir un défenseur de talent. Il faudra donc bricoler, ou promouvoir certaines pousses du centre de formation.

3 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
On s'en foot! le 22/12/2015 à 19:59

Très bel article sur un sujet digne d'une civilisation en déclin. Suis ravi d'apprendre qu'il faut privilégier l'attaque et la défense, les deux mon colonel, à part ça ?
L'importance donnée au foot est incroyable, continuez à abêtir le peuple, c'est facile, il en redemande, et mine de rien, c'est lui qui apporte le fric aux riches pour s'enrichir toujours plus , tandis que lui mange aux restos du cœur.

Signaler Répondre

avatar
ras le bol du foot le 22/12/2015 à 18:02

on s'en fout du foot
On a tous les jours sous les yeux des manchettes qui n'ont pas d'importance dans ce monde en crise

c'est pour mieux endormir le monde ?

Signaler Répondre

avatar
taxxxi69 le 22/12/2015 à 15:22

Il faut privilegier la defense. En attaque il y a tout ce qu'il faut

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.