Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Claudio Beauvue demande le silence des Lyonnais - DR

Beauvue s’en prend aux supporters de l’OL après son but à Limoges

Claudio Beauvue demande le silence des Lyonnais - DR

Après son but marqué contre Limoges, ce dimanche après-midi pour le 32ème de finale de Coupe de France, Beauvue s'est illustré avec un geste surprenant.

 

L’attaquant s’est tourné en direction des supporters Lyonnais, qui avaient pourtant parcouru plus de 400 km afin de venir soutenir leur équipe. Le joueur a mis son doigt sur sa bouche comme pour demander le silence des supporters. Certainement une façon de vouloir faire taire les critiques de sa très modeste performance depuis le début de la saison.

 

Pour rappel, les Limougeauds ne sont qu’en CFA2…



Tags : beauvue | olympique lyonnais | Limoges-OL | Limoges |

Commentaires 5

Déposé le 05/01/2016 à 13h23  
Par glandu Citer

beauvue et nasri même combat

Déposé le 04/01/2016 à 12h49   Depuis l'application iPhone Lyonmag  
Par andros Citer

C'est le pire mec qui est arriv l'OL depuis longtemps. Y'en a eu des nuls mais ils l'ouvraient pas contrairement lui. Il va se faire har d'une force...

Déposé le 04/01/2016 à 12h47   Depuis l'application iPhone Lyonmag  
Par taxxxi69 Citer

Il a retrouve son vrai niveau de jeu. Vite qu'on le mette avec l'equipe 2 en CFA.

Déposé le 04/01/2016 à 11h41  
Par trop grave quand ce sont finalement les contribuables qui les paient Citer

Ils sont comme leur président, ils ne se sentent plus pis...

Déposé le 04/01/2016 à 10h28   Depuis l'application iPhone Lyonmag  
Par kamel69110 Citer

wahou le mec marque contre limoges et tours et demande le respect on a trouve notre Cantona...

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.