Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Photo d'illustration - LyonMag

Coupe de France : l’OL en session de rattrapage

Photo d'illustration - LyonMag

Eliminé en coupe de la Ligue face au PSG et battu dans le derby par Saint-Etienne, l'OL est en session de rattrapage, ce mercredi soir à Beauvais face à Chambly, club de National, en 16e de finale de la coupe de France.

Déjà sorti de la scène européenne avant même que l'hiver ne soit franchi, il ne reste que le championnat et cette coupe de France comme perspective pour retrouver l'Europe l'été prochain.
"En coupe, c'est toujours compliqué. Il y a des paramètres que l'on ne maîtrise pas comme le tirage", prévient l'entraîneur Bruno Genesio. L'avantage du terrain et si possible éviter le PSG au moins jusqu'en finale sont des paramètres à prendre en considération.

 

En Ligue 1, l'Olympique Lyonnais n'est que 9e à sept longueurs du 2e, Monaco, soit une de plus qu'à la trêve quand Hubert Fournier était encore l'entraîneur.
Et dans ce championnat, l'OL n'a pris que quatre points sur 24 possibles et n'a battu que Troyes sur les huit dernières journées, période durant laquelle il n'est qu'avant-dernier, devant l'ESTAC. Il n'y a donc pas de quoi flamber mais plutôt se retrousser les manches pour éviter que ce déplacement en Picardie ne se traduise par une nouvelle désillusion.
Car si l'on perçoit quelques progrès dans le jeu, il n'en demeure pas moins que l'Olympique Lyonnais peine à marquer. C'est donc qu'il ne joue pas si bien que cela et Genesio ne paraît pas dire le contraire, appelant à plus d'agressivité dans la dernière phase et à prendre les bonnes décisions par les attaquants en terme de dernière passe.

 

Et dans cette optique, il n'est nullement question de faire reposer Alexandre Lacazette. "Il a besoin de temps de jeu car il revient de blessure. Il a ma confiance", a déclaré l'entraîneur en conférence de presse.  
Toutefois, le 4-3-3 adopté depuis sa prise de fonction ne favorise pas forcément l'épanouissement de Lacazette qui avait vraiment bénéficié du passage en 4-4-2 en novembre 2013. Il s'exprime beaucoup moins bien isolé en pointe même s'il a marqué le premier but au Grand stade. Pour contrer cela, Bruno Genesio aimerait qu'un milieu soit capable d'apporter le surnombre vers l'avant.

 

Ce match contre Chambly, tombeur de Reims (4-1) au tour précédent et dont il convient quand même de se méfier, doit permettre d'avancer encore vers l'Europe, bien sûr, de régler ces détails qui peuvent faire basculer un résultat et de prendre confiance avant un nouveau choc au Parc OL, contre l'OM qui reste sur une victoire à l'extérieur à Caen (3-1).
Car en Ligue 1, l'Olympique Lyonnais n'a plus de temps à perdre. Et si sept points se remontent pour accrocher la 2e place et la qualification directe en Ligue des Champions, il y a aussi beaucoup de concurrents devant qui passer...



Tags : ol | coupe de france |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.