Accusé de pédophilie, le père Preynat est présenté à un juge

Accusé de pédophilie, le père Preynat est présenté à un juge
Le père Preynat entouré de scouts - Archives DR

Après 48h de garde à vue, Bernard Preynat est présenté à un juge ce mercredi matin.

A 70 ans, l'homme saint est soupçonné d'avoir violé ou agressé sexuellement 13 enfants entre 1978 et 1991 dans le cadre des camps scouts organisés par la paroisse Saint-Luc de Sainte-Foy-lès-Lyon.


"D'autres victimes restent à identifier", selon les enquêteurs. Quatre personnes, pour lesquelles les faits n'étaient pas prescrits, ont déjà été entendues.

L'affaire a provoqué de sérieux remous au sein du diocèse de Lyon. Pour rappel, une association de victimes, La Parole Libérée, s'est créée pour dénoncer le fait que le père Preynat était toujours en activité. Il faisait le catéchisme à des enfants dans la Loire.
Les décisions d'éloigner le prêtre de Lyon prises par le diocèse ont été largement dénoncées par les victimes présumées.

10 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Toujours en retard le 28/01/2016 à 10:32
Casto Junior a écrit le 27/01/2016 à 14h35

Le Père Preynat aurait été placé sous le statut de témoin assisté ce jour.
Il n'a donc pas été mis en examen.
Des indices existent donc, mais ils ne sont jugés ni grave ni concordant.
Cela signifie que des doutes existent ou du moins qu'il n'y a pas de certitude...contrairement à ce que laissent entendre les écrits scandaleusement "radicaux" de vos "confrères" de Lyoncapitale.
Probablement que cette affaire est plus compliquée que certains journalistes et anticléricaux rêveraient de nous le faire croire.
Une pensée pour tous car la souffrance est grande. Une demande de mesure de tous afin d’apaiser la souffrance. Que la justice fasse désormais son travail.

Et si il vient d'être mis en examen:

https://www.lyonmag.com/forum/topic/78127/pdophilie-le-pre-preynat-mis-en-examen--lyon

Signaler Répondre

avatar
s.catho le 27/01/2016 à 16:27

Il aurait pu être imam ou rabbin ne faites pas de commentaires racistes ..

Signaler Répondre

avatar
Laule le 27/01/2016 à 15:52
Casto Junior a écrit le 27/01/2016 à 14h35

Le Père Preynat aurait été placé sous le statut de témoin assisté ce jour.
Il n'a donc pas été mis en examen.
Des indices existent donc, mais ils ne sont jugés ni grave ni concordant.
Cela signifie que des doutes existent ou du moins qu'il n'y a pas de certitude...contrairement à ce que laissent entendre les écrits scandaleusement "radicaux" de vos "confrères" de Lyoncapitale.
Probablement que cette affaire est plus compliquée que certains journalistes et anticléricaux rêveraient de nous le faire croire.
Une pensée pour tous car la souffrance est grande. Une demande de mesure de tous afin d’apaiser la souffrance. Que la justice fasse désormais son travail.

il existe donc encore des négationnistes malgré les lettres d'aveux signés par cet homme.. j'ai la nausée

Signaler Répondre

avatar
CQFD. le 27/01/2016 à 15:12
Casto Junior a écrit le 27/01/2016 à 14h35

Le Père Preynat aurait été placé sous le statut de témoin assisté ce jour.
Il n'a donc pas été mis en examen.
Des indices existent donc, mais ils ne sont jugés ni grave ni concordant.
Cela signifie que des doutes existent ou du moins qu'il n'y a pas de certitude...contrairement à ce que laissent entendre les écrits scandaleusement "radicaux" de vos "confrères" de Lyoncapitale.
Probablement que cette affaire est plus compliquée que certains journalistes et anticléricaux rêveraient de nous le faire croire.
Une pensée pour tous car la souffrance est grande. Une demande de mesure de tous afin d’apaiser la souffrance. Que la justice fasse désormais son travail.

Jolie diatribe qui néglige certainement par omission "involontaire" la prescription de certains actes commis.

Merci à la hiérarchie cléricale d'avoir tenue le silence suffisamment longtemps pour ça

Signaler Répondre

avatar
Casto Junior le 27/01/2016 à 14:35

Le Père Preynat aurait été placé sous le statut de témoin assisté ce jour.
Il n'a donc pas été mis en examen.
Des indices existent donc, mais ils ne sont jugés ni grave ni concordant.
Cela signifie que des doutes existent ou du moins qu'il n'y a pas de certitude...contrairement à ce que laissent entendre les écrits scandaleusement "radicaux" de vos "confrères" de Lyoncapitale.
Probablement que cette affaire est plus compliquée que certains journalistes et anticléricaux rêveraient de nous le faire croire.
Une pensée pour tous car la souffrance est grande. Une demande de mesure de tous afin d’apaiser la souffrance. Que la justice fasse désormais son travail.

Signaler Répondre

avatar
Castor Junor le 27/01/2016 à 14:13

Merci de votre article plus mesuré que celui de vos Confrères de LyonCapitale qui écrivent tout de go ce jour "Le père a violé et agressé 13 enfants".
Si certains faits semblent avoir été, en son temps, reconnus par le prêtre, il a le droit à un jugement équitable avant une éventuelle condamnation (que je souhaite extrêmement sévère si les faits sont avérés).
Lyoncap' est une fois encore le journal de l’aguiche et du sensationnel sans vérification d'information. C'est dommage.
Puissent les membres de l'association La Parole Libérée demander à ce que de tels raccourcis soient corrigés afin d'obtenir enfin, non la vengeance, mais la justice qui peut-être les apaisera sans malheureusement jamais les guérir.

Signaler Répondre

avatar
Complice le 27/01/2016 à 12:15
Gontrand a écrit le 27/01/2016 à 11h25

Il y a des brebis galeuses de partout, et si dans ce cas elles sont plus nombreuses chez les personnes en contact avec les enfants ( profs, curés etc.) il ne faut pas jeter l’opprobre sur des professions entières, sinon ça s'apparente à de la malhonnêteté intellectuelle .

Je partage votre point de vu sur "les brebis galeuses" mais que penser de la hiérarchie souvent au courant de ces multiples affaires et qui se tait?

Signaler Répondre

avatar
Gontrand le 27/01/2016 à 11:25

Il y a des brebis galeuses de partout, et si dans ce cas elles sont plus nombreuses chez les personnes en contact avec les enfants ( profs, curés etc.) il ne faut pas jeter l’opprobre sur des professions entières, sinon ça s'apparente à de la malhonnêteté intellectuelle .

Signaler Répondre

avatar
Laule le 27/01/2016 à 10:58
On peut toujours rêver a écrit le 27/01/2016 à 10h55

J'espère que la manip pour tous si prompt soit disant à défendre l'enfant va se porter partie civile....

apparemment non la LMPT ne s'en préoccupe absolument pas ni ne condamne ces actes, étrange ?

Signaler Répondre

avatar
On peut toujours rêver le 27/01/2016 à 10:55

J'espère que la manip pour tous si prompt soit disant à défendre l'enfant va se porter partie civile....

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.